A la découverte de Claire

... et de ses soeurs

avec ses Ecrits, et les réactions de quelques soeurs
Claire contemple le mystère de la Nativité
"Puisqu'un si grand et si glorieux Seigneur a voulu descendre dans le sein de la Vierge..."
(1ère Lettre à Agnès de Prague 19)

Comme St François, Claire a contemplé le Christ, de la crèche à la croix. Elle a même commencé avant. Elle a longuement contemplé sa Mère enceinte : Marie attendant et faisant grandir en son sein, Jésus, le Fils de Dieu.

Elle écrit ainsi à Agnès de Prague :

" 24 De même donc que la glorieuse Vierge des vierges l'a porté matériellement, 25 de même toi, suivant ses traces, en particulier celles de l'humilité et de la pauvreté, tu pourras toujours, sans aucun doute, le porter spirituellement dans ton sein chaste et virginal, 26 tu pourras contenir en toi Celui qui te contient, toi et toutes choses, tu le possèderas de façon bien plus réelle et concrète que tu ne pourrais posséder tous les biens de la terre."

3e Lettre à Agnès de Prague 24-26

Ste Claire nous invite à faire nôtre ce verset de st Jean "Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, mon Père l'aimera, nous viendrons à lui et nous ferons chez lui notre demeure".

Moi, cela me fait penser à cette parole de St Paul "n'oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit habite en vous" (1Co 3, 16). C'est un grand mystère qui a besoin d'un silence intérieur pour jouir de sa présence, et en rayonner.

C'est grand et beau, stimulant : on peut être les mères de Jésus !!!! C'est notre mission d'ailleurs : donner Jésus au monde, qui en a bien besoin !

Jésus ainsi engendré dans le sein de Marie, l'est aussi dans notre propre coeur, si l'on reste humble et pauvre à la ressemblance de Marie...

Claire croit en la maternité spirituelle, et s'en émerveille : porter en soi celui qui nous porte... quel mystère divin et magnifique.

Associer Claire à la crèche n'est pas une évidence. Il y a très peu de tableaux par exemple, qui la montrent contemplant Jésus nouveau né emmailloté, contrairement à François. Celui-ci est d'ailleurs "l'inventeur de la crèche" à Greccio en 1223.

Les représentations que l'on peut retrouver sont le plus souvent des tableaux peints par des femmes, comme celui-ci de Josefa de Obidos (1630-1684)...

"St François d'Assise et Ste Claire adorant l'enfant Jésus (1647)"

Des Clarisses aussi peignaient pour les besoins de leurs couvents, des tableaux représentant Claire à la crèche. Ou mieux encore, la soeur se représentait elle-même, en compagnie des bergers !

Comme ici, une oeuvre de sr Marie Eva Enriques, clarisse espagnole.

"Adoració dels Pastors amb orants". sr María Eva Enriques. (1659)
Les soeurs ont vraiment intériorisé ce que Claire leur demandait