A la découverte de Claire

... et de ses soeurs

avec ses Ecrits, et les réactions de quelques soeurs
Comment Claire a-t-elle découvert Jésus Christ ?

pélerins vers Jérusalem

Toute petite, Claire avait entendu parler de Jésus et des lieux où il est né, où il a grandi, où il a prêché, où il est mort et ressuscité. En effet sa maman Ortolana avait effectué en 1193 le pélerinage en Terre Sainte, jusqu'à Jérusalem et les Lieux Saints . Ainsi elle a grandi bercée par les récits de sa mère.
La beauté des Lieux Saints, des édifices construits par les croisés, mais aussi la simplicité d'une grotte, d'un chemin, les couleurs, les sons, les odeurs, la végétation contrastée, entre "déserts" et "plaines où coulent le lait et le miel" : tout cela lui est familier, et fait sens.
Jérusalem au XIIIe s.
sur les bords du Lac de Tibériade

Plus tard, en rencontrant François, sa connaissance de Jésus s'en est trouvée encore plus affinée et profonde. Claire a découvert Jésus Christ dans l'évangile : elle le regarde vivre, l'écoute parler, le suit pas à pas. Il est devenu quelqu'un avec qui elle vit, qui l'habite.

La Parole de Dieu, reçue dans la liturgie est une véritable nourriture pour Claire : elle en a faim, l'assimile, la fait sienne, si bien que les termes qu'elle emploie pour traduire son expérience spirituelle sont tous empruntés à l'Ecriture ou à des textes liturgiques.
Si Claire les faits siens, c'est parce qu'elle les a médités, ruminés ; à travers eux, elle a regardé longuement, concrètement le Fils de Dieu devenu pauvre pour nous enrichir de sa pauvreté :
"Regarde-Le, médite-Le, contemple-Le et n'aie d'autre désir que de L'imiter" répète-t-elle à Agnès de Prague, "contemple chaque jour ce miroir".
La contemplation de Claire n'est pas purement intellectuelle : pour elle, contempler c'est "poser", exposer tout son être face à la lumière de Dieu, à la façon d'un miroir qui reçoit les rayons du soleil. La lumière de Dieu nous pénètre alors peu à peu, nous transforme ; elle transforme notre regard et nous permet de découvrir sa présence en tout et partout. Tout devient alors don de Dieu, occasion de Le rencontrer, que ce soit l'autre la création, le travail même.
On ne peut contempler Jésus-Christ, sans se transformer en Lui et devenir miroir à son tour : "transforme-toi tout entière à l'image de sa divinité" écrit encore Claire à Agnès (3eLAg 13)
Avec Ste Claire être miroir une "vieille page qui peut vous permettre d'aller plus loin.

Et nous aujourd'hui ?

- quels sont les témoins qui m'ont aidé.e à connaitre Jésus ? ma grand-mère, des amis, des inconnus ... En revoyant leurs visages, je rends grâce au Seigneur pour ce qu'Il m'a donné à travers eux.

- quels sont mes lieux de rencontre avec Jésus ? Quels moments je lui réserve pour le rencontrer ?
"Je n'ai pas le temps, je suis débordé.e..." mais tout peut être occasion de rencontrer et de dialogue avec le Seigneur : marcher dans la rue ou dans la nature, lire des nouvelles, à mon travail, en faisant les courses, préparer les vacances, au sport...

Claire contemple le mystère de la Nativité