Carême 2015

3e dimanche

Avec Sainte Claire,

être miroir du Christ

Reflet du Christ Serviteur

Claire après avoir revêtu l'habit remis pas François

De la vie de sainte Claire par Thomas de Celano :
" Puisqu'elle était elle-même la pierre d'angle et la pierre de base de son Ordre, elle tint à ce que, dès le début, tout l'édifice fût fondé sur l'humilité. C'est pourquoi elle promit obéissance à saint François et fut toujours fidèle à sa promesse.
Trois ans après sa conversion, elle déclina le titre et la fonction d'abbesse, aimant mieux obéir que commander et préférant servir elle-même les servantes du Christ plutôt qu'être servie.
Il fallut un ordre de saint François pour qu'elle reprît le gouvernement, charge qu'elle assumait avec tremblement et sans nulle vanité, charge qui était à ses yeux une contrainte, non une libération. En effet, plus elle était élevée en dignité, plus elle se considérait elle-même comme méprisable, plus elle mettait d'empressement à servir les autres, plus elle était effacée dans son comportement.
Jamais elle ne refusa les besognes réservées aux servantes ; la plupart du temps c'était elle qui versait l'eau sur les mains des sœurs, qui les faisait asseoir pour les servir et qui leur apportait leurs repas. Si elle donnait un ordre, c'était à contrecœur car elle préférait agir elle-même plutôt que de commander. Avec toute sa grande noblesse de cœur, c'était encore elle qui nettoyait, qui lavait le matériel d'infirmerie : besognes sales et mauvaises odeurs ne la rebutaient pas.

Il lui arriva souvent de laver les pieds des sœurs qui revenaient du dehors, puis de les baiser. Un jour même, où elle s'apprêtait à accomplir ce rite, l'autre, ne pouvant supporter tant d'humilité, voulut retirer son pied mais en frappa malencontreusement la bouche de son abbesse ; alors Claire, reprenant avec une affectueuse douceur le pied de la tourière, lui imprima sur la plante même du pied un vigoureux baiser. "

(de la Vie de Claire, 12)

Claire est au service de ses sœurs, mettant en actes ce que Jésus demandait à ses disciples :

" Vous m'appelez Maître et Seigneur ; et vous dites bien, car je le suis. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. "

(Jean 13, 13-15)

Pour remettre des brindilles dans le feu
Les services rebutants ne manquent pas. C'est souvent la volonté qui nous fait défaut. Continuons de prier l'Esprit, qu'il nous remplisse de sa force, afin que toujours plus courageux pour faire le bien, nous ne manquions aucune occasion de rendre d'humbles services. Ainsi, nous goûterons à la Joie qui habitait Claire et François !
Quand une occasion se présente, redisons-nous : " Tout pour Son Amour ! " Et allons-y !
retour à Disciples de Claire & FrançoisQuatrième semaine de carême