Cantique de Frère Soleil
ou Cantique des Créatures
Universellement connu pour sa beauté poétique, ce texte a fait de François le chantre de la création. Mais c’est beaucoup plus qu’un beau poème écologique : C’est la louange d’un homme presque aveugle et gravement malade qui, dépouillé de tout attachement, a retrouvé la relation fraternelle avec les créatures sorties comme lui des mains du Père au matin, toujours renouvelé, de la création.
La strophe sur le pardon a été composée pour réconcilier le podestat ? le maire de l’époque ? avec l’évêque. La dernière strophe a été écrite alors que François, très gravement malade se préparait à accueillir « sa sœur la mort corporelle. »
C’est le premier texte de la littérature écrite en langue italienne de l’époque, appelée dialecte ombrien.
1 Très haut, tout puissant et bon Seigneur,
à toi louange, gloire, honneur,
et toute bénédiction ;
2 à toi seul, Très-Haut, ils conviennent,
et nul homme n’est digne de te nommer.

3 Loué sois-tu, mon Seigneur,
avec toutes tes créatures,
spécialement messire frère Soleil,
par qui tu nous donnes le jour, la lumière ;
4 il est beau, rayonnant d’une grande splendeur,
et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole.

5 Loué sois-tu, mon Seigneur,
par sœur Lune et les étoiles :
dans le ciel tu les as formées,
claires, précieuses et belles.

6 Loué sois-tu, mon Seigneur,
par frère Vent,
et par l’air et par les nuages,
par l’azur calme et tous les temps :
par eux tu maintiens en vie toutes les créatures.

7 Loué sois-tu, mon Seigneur,
par notre sœur Eau,
qui est très utile et très humble,
précieuse et chaste.

8 Loué sois-tu, mon Seigneur,
par frère Feu,
par qui tu illumines la nuit :
il est beau et joyeux,
robuste et fort.

9 Loué sois-tu, mon Seigneur,
par sœur notre mère la Terre,
elle nous soutient et assure notre croissance ,
elle produit la diversité des fruits,
avec les fleurs aux mille coloris et aussi l’herbe.
10 Loué sois-tu, mon Seigneur,
par ceux qui pardonnent par amour pour toi ;
qui supportent épreuves et maladies :
11 heureux s’ils conservent la paix,
car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés.

12 Loué sois-tu, mon Seigneur,
par notre sœur la mort corporelle,
à qui nul homme vivant ne peut échapper.

13 Malheur à ceux qui mourront en péché mortel.
Heureux ceux qu’elle trouvera dans ta très sainte volonté,
car la seconde mort ne pourra leur nuire.

14 Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâce et servez-le
en grande humilité !

in : Puiser à la source d’Assise, Les Écrits de saint François et de sainte Claire ;
nouvelle traduction, notes et index par sr. Catherine Savey, clarisse,
avec la collaboration de fr. Gérard Guitton, franciscain ;
Les Éditions Franciscaines ; PARIS ; 2013.
Retour à Claire & François