"C'est meilleur quand on partage !"
Premières impressions
C'est tout chaud !

"Mes 1ères impressions sur Assise, en juin 2008 :

les soeurs clarisses de Nantes m’avaient dit : «regarde bien en face de la gare quand tu arrives : y a Assise !» … j’ai beaucoup beaucoup cherché avant de finalement faire demi-tour et de découvrir Assise la majestueuse !

Sous un grand ciel bleu, tout à découvrir : Assise, offerte sur la colline ; découvrir le Sacro Covento immense sur la gauche...

la Rocca sur les hauteurs à droite …

Magnifique, et déjà le sentiment d’arriver chez soi.

Je découvrirai assez rapidement le défi de ramener des photos interdites en intérieur de la plupart des bâtiments, mais j’y mettrai un point
d’honneur ! ;-) pour ramener des souvenirs à partager aux soeurs."

M.


"En arrivant à Assise après avoir vu quelques lieux de vie/passage de St François... surprise, étonnement d'apercevoir ce lieu sur une colline au loin mais proche (nous nous étions arrêtés au lieu où le pape était passé). Grandiose !

Grandeur et petitesse du lieu. Lieu simple à l'origine.

Impression de "bien-être" de chrétien, de personne de foi comme de chacun de ceux (dont je fais partie) qui ont mis leurs pas dans ceux de saints.

Et comme à chaque pélerinage : surprise et étonnement de voir des sites de vie simple devenus populaires et même populeux ! tout comme Lourdes, Lisieux, terres mariales en Espagne et Portugal, et... en Terre Sainte... enfin plus récemment Paray le Monial !

Chance de se mettre dans les pas de pèlerins qui sont passés là avant moi. Joie aussi difficile à exprimer d'avoir pu partager ces moments avec des proches.

Avoir pu "profiter" d'instants de silence, de prière intense, là où St François, Ste Claire ont vécu, ont fait grandir cette évangélisation du monde... une richesse en tant que chrétien."

M.-C.


" Comment résumer en quelques lignes plusieurs mois de préparatifs suivi de 95 jours de marche débordant d'émotions de tout genre ? De cette succession interminable de montées et de descentes autant émotionnelles que physique ? Que dire de cette ultime montée qui démarre après 1500 kilomètres parcourus ?

Arrivés par en haut, nous nous sommes arrêtés devant la porte Saint Jacques, hésitant avant d'y pénétrer. Après quelques longs instants, nous nous engouffrions dans les ruelles pavées d'Assise en hâtant le pas.
Nous avons marché quelques dizaines de mètres avant de bifurquer dans une ruelle étroite sur la droite qui soudain, s'ouvrit sur le panorama de la place haute de Saint François avec la Basilique en contrebas.

Dans nos cœurs il y avait une panoplie d'émotions : la gratitude, la joie, mais surtout, un je ne sais quoi… la déception ? Non ! La tristesse? Peut-être… de voir arriver à sa fin une aventure humaine sans pareil."

K & J

retour au programme