Voyager confinées...

Comment voyager quand on est confiné, quand ce(ux) qui nous entoure(nt) semble(nt) être mis sous cloche protectrice, quand on ne peut palper, embrasser ? L'expression tant entendue, quand on est petit et entreprenant, "on touche avec les yeux..." prend tout son sens.

Nous vous proposons d'aller avec nous à Assise et ses environs, grâce à nos souvenirs !

Aujourd'hui,
dans les pas de Claire, vers la Portioncule
 

Nous voici dans les pas de Claire. C'est la nuit du soir des Rameaux. Nous sommes entrés dans la Semaine sainte, marche vers Pâques ; Claire aussi va vivre un grand bouleversement dans sa vie. Elle met à éxécution son plan, elle quitte la maison familliale et s'enfonce dans la nuit, pour rejoindre François et ses frères qui l'attendent à la Portioncule. Plus de 4 kilomètres à descendre à travers les champs d'oliviers, éclairée par la lune.

Faire ce chemin en pleine journée est tout aussi émouvant !
Au loin : notre objectif qui émerge de la brume
Comme elle, il faut passer les remparts, sortir...
Marcher dans la campagne, traverser les champs d'oliviers...
... et laisser la ville derrière soi !
Celle-ci n'est plus qu'une forme lointaine, qui émerge de la brume. Mais on peut se douter que Claire qui "marche allègre et joyeuse, sans même achopper aux pierres du chemin", n'y prête même plus attention.
Ce qui à l'époque de Claire, n'était qu'une chapelle dans les bois et marais, est aujourd'hui au coeur d'une ville, protégée par une Basilique "Notre Dame des Anges" dont on voit le dôme de loin.
Au terme de cette marche, François et ses frères attendent Claire, et cela ressemble plutôt à ceci :
Aujourd'hui, c'est bien changé :
La Basilique "Notre Dame des Anges"
"Une église dans une église !"

Les peintures et fresques ne datent pas de l'époque de François et Claire...

Ce qui fait dire à une d'entre nous :
"Pff... ça n'est pas authentique !" ;)
Mais pour d'autres, c'est un vrai coup de foudre. Un temps fort, comme une extase...
"C'est pour moi un lieu source : le berceau de l'Ordre"
A l'intérieur, de la petite chapelle, des fresques...

Il y a bien sûr la fameuse Annonciation (chère à beaucoup). Mais pas uniquement !

 

"Au dessus, on peut contempler un superbe couronnement de la Vierge. Mais pas n'importe lequel. On y voit un frère franciscain qui se précipite pour donner une couronne de fleurs à Marie. Cette dernière le stoppe dans son élan, lui montrant Jésus l'air de dire "offra-là plutôt à mon Fils !"
Le "frère" en question, vu son auréole, semble être François lui-même.
C'est meilleur quand on partage
 
retour au sommaire