Ce mois de février continue sur la même lancée, nous débarrassons aussi les toits. Nous faisons faire des travaux d'isolation. L'occasion d'un beau "tri-poubelle" et surtout beaucoup de découvertes : des objets insolites entreposés par nos Mères, tous chargés d'histoire.
Nous faisons appel aux souvenirs des plus anciennes pour retrouver l'usage de chaque chose, mais parfois, nos soeurs ne sont pas assez anciennes !

Pour nous donner du coeur à l'ouvrage et refaire nos forces, - chandeleur oblige -, la "pause crêpes" est bienvenue !
Oui belle journée du 2 février, journée de la vie consacrée, avec comme point d'orgue l'eucharistie célébrée par le père Edouard Roblot (Aumônier des étudiants), qui nous permet de nous redire la beauté et le sens d'une vie donnée au Seigneur.
Le 9 février dans le cadre de la formation permanente des membres des Fraternités séculières franciscaines, une conférence est donnée par une de nos soeurs, à une vingtaine d'entre eux.
Le thème : découverte de Ste Catherine de Bologne (1413-1463). Une belle figure parmi nos saintes soeurs, d'une femme pleinement de son temps (la Renaissance), embrasée par l'amour du Christ et désireuse de le suivre dans l'humble quotidien d'une vie conventuelle.
Des traductions d'ouvrages la concernant vont bientôt sortir. Il s'agit des Sept Armes nécessaires à la bataille spirituelle, que Catherine a écrit à l'intention de ses novices (mais en ce temps de carême, le combat spirituel est pour tous) ; et le Miroir d'Illumination, belle relecture de la vie de Catherine, par une de ses soeurs et compagnes Illuminata Bembo qui l'a accompagnée durant toutes ces années.
Nos soeurs participent à l'élaboration de ces traductions... c'est important pour nous, que tous puissent avoir accès aux trésors de notre spiritualité.
Maintenant, nous voilà en route pour 40 jours sur le chemin vers Pâques...
Nous avions eu un avant goût de "l'exil" précédemment, car le 1er février, Claire-Marie Le Guay était venue, dans le cadre des Folles Journées 2018 sur ce thème de l'exil, nous jouer au piano quelques pièces de Beethoven :
- la sonate pathétique puis la sonate des adieux -.
Sa surdité est devenue définitive, Beethoven quitte des terres connues pour entrer dans un silence tout relatif : la musique "chante" toujours dans sa tête.

Etre en marche vers Pâques nous permet aussi d'accueillir des "pèlerines de passage" :

Sr Claire Blandine (Vermand), puis sr Rosène (Alençon) sont venues successivement passer quelques jours, l'une pour se former à la reliure, l'autre pour prendre le "bon air de Nantes"...

Il est doux pour des soeurs de vivre ensemble et d'être unies !


22 février : Journée de formation et de réflexion, animée par Sr Marie Guillet, à partir du documentaire "Demain", que nous visionnons, débriefons et débattons ensemble.
C'est vraiment plein d'espérance toutes ces personnes qui s'investissent pour changer les choses et les comportements autour d'eux, afin que tous puissent vivre et grandir dans un meilleur environnement.
Cela fait résonner en nous les paroles du Pape François dans l'Encyclique Laudato si'.
Mais surtout, cela nous questionne : nous communauté des Clarisses de Nantes, et chacune personnellement, comment faire concrètement, sur quels leviers concrets pouvons-nous agir, pour entrer dans cette dynamique vertueuse ? Quels gestes simples pouvons-nous vivre au quotidien ? Quelles nouvelles pratiques ?
La réflexion commence... A SUIVRE !
retour au sommaire