La lumière éclaire l'Eglise,

la lumière éclaire la terre,

 

 

 

peuples, chantez !

Le 21 avril, fête de Pâques, nous célébrerons la résurrection de Jésus, son passage de la mort à la vie, événement invitant tous les croyants à chanter cette lumière qui éclaire le monde, qui éclaire l'Eglise (comme le dit l'Annonce de la fête dont la phrase ci-dessus est tirée), qui éclaire tout homme. Le feu pascal (photo ci-dessus) auquel sera allumé le cierge pascal la symbolise.

Mais avant, le temps du Carême continue, avec ses temps spirituels... et physiques spécifiques !

Parmi les temps spirituels, le mercredi est une journée où chacune est invitée à prendre du temps pour méditer personnellement le même texte biblique. Nous nous retrouvons en fin d'après-midi, lors d'un temps de prière, qui peut prendre différentes formes, pour partager nos découvertes, ce qui nous a touché...

Parmi les temps physiques spécifiques, nous avons les "grands ménages" ! Une journée par semaine pour astiquer, aspirer, nettoyer, polisher un ou plusieurs lieux communautaires, du sol au plafond. Innovation de cette année : le repas du midi se fait en blouse et voile de travail, pour ne pas avoir à se changer plusieurs fois, et surtout pour pouvoir redémarrer les ménages le plus vite possible !
Le samedi 6 avril, nous avons prolongé notre temps d'adoration par un concert de chants sacrés donné par Sophie Ranger, élève de Soeur Marie Keyrouz. Sophie Ranger s'accompagne avec des "bols chantants" (bols de cristal). Véritable moment spirituel.
Le lendemain, dimanche 7 avril, nous avons eu une apparition... ou plutôt une réapparition : Sr Myriam, en convalescence prolongée après une opération, remet les pieds au monastère pour la première fois depuis trois mois. Joie pour elle de retrouver son "chez elle", même si ce n'est que pour 2 heures, et joie pour nous de vivre un bon temps fraternel avec elle. 8 jours plus tard, la revoilà pour une autre petite visite... en attendant un retour définitif ? Nous continuons à nous réjouir de ses passages et à prier pour elle... ainsi que pour notre autre soeur hospitalisée depuis déjà presque un mois...

Avec le dimanche des Rameaux, commence la grande Semaine Sainte durant laquelle nous nous unissons de plus près au Christ Jésus qui vit sa Passion et sa Résurrection, moments centraux dans la foi du chrétien. Les rameaux à la main, nous processionnons dans le cloître avant de vivre l'Eucharistie durant laquelle nous entendons l'évangile de la Passion.

Le dimanche des Rameaux, pour nous, clarisses, est aussi un moment particulier puisque c'est le soir de ce jour que sainte Claire, en 1212, a quitté la maison paternelle pour aller rejoindre saint François et ainsi fonder ce qui sera l'Ordre des Soeurs Pauvres (= soeurs clarisses !). Lors de la messe du matin, l'évêque s'était déplacé pour remettre un rameau à Claire, restée à sa place "par une discrète réserve" (selon ce que Thomas de Celano écrit).

Le Jeudi Saint, joie et beauté d'un repas de fête, à l'image de la Cène du Seigneur, où celui qui est le plus grand est le serviteur qui lave les pieds. Avant le repas du midi, notre abbesse lave les pieds de 12 soeurs. Les tables sont apprêtées comme pour un banquet et notre abbesse et sa vicaire se font une joie de servir chacune.
En fin d'après-midi, à la chapelle, a lieu la célébration de la Cène. Pour l'occasion, une grande table décorée est installée au choeur. Après, et jusqu'à Minuit, tous sont invités à venir se recueillir autour du reposoir.
Vendredi Saint. Jésus, Dieu fait homme est mort... Douleur et remise en question personnelle : nos péchés tuent Jésus, qui nous sauve en mourant sur la croix... Jour de jeûne et de prière. Suivre le Christ au plus près grâce à la célébration de la Passion durant laquelle on vénère la croix et on lit le récit de la Passion et de la mort de Jésus.
Samedi Saint. Attente du retour de l"Absent du tabernacle". C'est le seul jour de l'année où les tabernacles des églises sont vides... Prière et silence. Mais aussi préparation des coeurs pour vivre la joie de la résurrection.
Christ est ressuscité, alléluia ! Lors de la veillée pascale, Monseigneur Fruchaud (qui a vécu tout le Triduum avec nous) a béni le cierge pascal ainsi que l'eau. Joie dans les coeurs et dans nos chants. Tout est renouvelé, Christ est ressuscité, et nous avec ! Alléluia, alléluia !
Le lundi 29 avril, frère Cyrille, franciscain, est venu nous dire au-revoir. Il quitte Nantes pour rejoindre une communauté de frères aînés en région parisienne. La tante de frère Cyrille a été abbesse de notre monastère, et sa soeur est entrée chez nous, avant d'être envoyée à Tinqueux puis en Afrique, où elle est toujours. Aussi, nos liens avec frère Cyrille sont tout particulier. Il nous a partagé des récits de sa vie et de sa vocation, au grand plaisir de notre doyenne, Soeur Marie du Bon Secours, qui a été une co-novice de la soeur de frère Cyrille. Bon vent à lui !
Le soir même, commença notre retraite communautaire annuelle, cette fois, en compagnie de frère Henri Namur, franciscain, qui, jusqu'au dimanche 5 mai, nous a partagé une lecture priante de textes de saint Bonaventure, tirés du Lignum vitae (L'Arbre de Vie), qui est une suite de méditations sur la vie du Christ. Très nourrissant, et occasion pour chacune de se convertir au moins un peu !
  retour au sommaire