Jésus,

 

Lumière

qui se révèle aux nations

ii

Cet attribut de Jésus, lumière des nations, est tiré du Cantique de Syméon, que nous chantons tous les soirs lors de l'office des Complies, et que nous avons lu à la messe du 2 février.
Jésus, Lumière présente dans chacune de nos vies. Lumière qui semble parfois bien faible ou vacillante mais qui est bien là, pour nous guider, particulièrement lorsque tout nous semble sombre. J'ose même dire que c'est lorsque nous sommes dans le noir que nous pouvons le mieux voir la petite lumière qui nous permet de ne pas sombrer dans le désespoir, Jésus. Quoi de mieux, en effet, que le noir pour voir la moindre petite lumière existante ?

C'est peut-être ce qu'a vécu notre soeur malgache, Sr Marie-Monique de l'Eucharistie en ce 1er février... Emotion de nous quitter, après deux années de formation à Nantes. Joie de découvrir une autre communauté de clarisses françaises, puisqu'elle continue son chemin à Vermand, pour un an.

Oui, sa délicatesse envers chacune, son travail bien fait, son sourire vont nous manquer, et nous continuons à la porter dans nos prières.

2 février : chandeleur (=fête des chandelles) ? jour des crêpes ? fête des religieux et des religieuses ? Tout cela à la fois !
La Messe démarre de la Salle du Chapitre, nous processionnons dans le cloître et dans notre choeur avec une petite bougie allumée.
C'est aussi notre fête... et pour la célébrer, deux d'entre nous se sont proposées pour faire des crêpes.
Joie de la vie fraternelle en communauté : prière et convivialité ! Béni sois-tu, Seigneur, pour le don de notre vocation !

Sainte Colette, vous connaissez ? On la fête le 7 février. Elle a vécu au quinzième siècle et a été la grande réformatrice des clarisses, avec un retour à la règle de sainte Claire et à une vie plus "stricte", moins "opulente". Ici, à Nantes, notre vie clarisse deviendrait-elle décadente pour que, justement ce jeudi matin 7 février, le chauffage décide de tomber en panne et nous oblige à nous couvrir, puis, après une réparation provisoire dans l'après-midi, il se décide à chauffer plus que la normale ? Et que dire de la panne (éphémère, heureusement) d'électricité en milieu de matinée ? Serait-ce un clin d'oeil de sainte Colette ?
En tout cas, cela nous a permis de prier un peu plus pour tous ceux qui souffrent du froid, les SDF et ceux qui n'ont pas les moyens de se chauffer décemment.

Ce lundi 11 février, le ministre provincial des franciscains, frère Michel Laloux, est venu nous faire une visite toute fraternelle... et spirituelle, à commencer par le partage de l'Eucharistie et de l'Office du Milieu du Jour. Puis, il nous a partagé quelques nouvelles des frères français et belges, ainsi que son expérience de frère "danseur"... Tout cela étant ponctué de son rire communicatif ! Qui a dit qu'un responsable religieux doit être sérieux et grave ?
Retenons un de ses conseils : "être attentifs aux merveilles quotidiennes de Dieu (un sourire qui nous est adressé, voir un vendeur donner gratuitement sa marchandise à une personne dans le besoin...)"

Du mardi 12 au vendredi 15 février, nous avons eu la joie de retrouver Sr Marie-Christophe pour notre session bisanuelle sur la Bible. Nous avons attaqué les difficiles, mais intéressants chapitres 11 à 16 de l'Evangile selon saint Jean. Une invitation à ne pas passer les passages plus difficiiles mais à nous y arrêter pour chercher à comprendre, en s'appuyant sur d'autres passages ou sur des indications plus "techniques" au niveau du grec ou des coutumes juives.

Cette session ne nous a pas empêchées de trouver le temps pour fêter joyeusement les 2 ans de l'élection de notre abbesse, Sr Marie-Lumière, le 14 février !
Spirituellement par une liturgie "colorée" ( hymnes et intercessions particulières), et aussi fraternellement par une récréation avec une petite mise en scène relatant un aspect particulier de cette deuxième année : déménagements en interne à plusieurs reprises, dûs aux travaux d'isolation du grenier ou au départ des 2 tonnes de livres appartenant aux Editions Franciscaines...
Ce samedi 16 février, rencontre inédite avec les personnes qui viennent prier régulièrement dans notre chapelle (participation à la Messe ou aux Offices).
Temps pour mieux se connaître, en mettant - enfin ! - un visage sur un nom et un nom sur un visage !
Temps aussi pour échanger sur les désirs de chacun pour faire un peu plus "communauté".
Temps convivial autour d'un petit goûter... avant d'aller prier les Vêpres, pour ceux qui le désiraient.
retour au sommaire