Marie retenait

tous ces événements

et les méditait

dans son coeur.

Cette phrase est tirée de l'Evangile selon saint Luc, que nous lisons le 1er Janvier, fête de Sainte Marie, Mère de Dieu, et journée mondiale de prière pour la Paix.

Quel voeu souhaiter en ce premier jour de l'année, si ce n'est reconnaître les passages du Seigneur dans notre vie, les méditer et les garder en mémoire, à l'exemple de Marie ?

De fait, l'après-midi du 31 décembre, nous nous réunissons traditionnellement, toutes ensemble pour un petit temps de prière pour rendre grâces pour ce que nous avons vécu au cours de l'année qui vient de s'écouler. Puis, notre abbesse nous partage quelques mots pour bien commencer l'année qui arrive.

Comme un arc-en-ciel peut déployer toutes ses couleurs dans le ciel, qu'il soit d'encre ou limpide, chaque soeur de la communauté a à déployer sa couleur particulière chaque jour de l'année qui vient. Ainsi, nous formerons toutes ensemble un bel arc-en-ciel communautaire.
Enfin, l'abbesse nous bénit et nous nous embrassons pour nous souhaiter une belle et sainte année ! Euh... Pour cette fois-ci, au vu du nombre de soeurs enrhumées, au lieu de nous faire une bise, nous nous sommes plutôt inclinées l'une devant l'autre, "à l'asiatique" !
D'ailleurs, cet hôte indésirable qu'est ce méchant virus atteint une part non négligeable de la communauté (72% des soeurs selon des statistiques non officielles). Maux de gorge, toux, nez qui coule, fièvre... voilà les symptômes plus ou moins appuyés et durables que notre soeur Infirmière essaie d'atténuer par tous les moyens qu'elle connaît : tisane au thym, citron chaud au miel, eau salée bicarbonatée pour laver le nez, homéopathie, paracétamol, pastilles à sucer (merci à nos amis québécois !), solution à respirer, oignon coupé en deux à mettre dans la cellule la nuit...
Aurions-nous donc toutes besoin d'un "bon grog bien chaud" comme l'a préconisé notre aumônier, le frère Paul, à la fin de la messe du dimanche 6 janvier ? Nous aurions presque pu nous joindre à Soeur Myriam, qui a reçu le sacrement des malades lors de la messe de ce samedi 5 janvier ! Plus sérieusement, ce sacrement a redonné de la force et du courage à notre soeur, avant une prochaine opération. Moment communautaire fort autour d'elle.

Le dimanche 13 janvier, une centaine de nos bienfaiteurs et amis étaient présents lors de la Messe célébrée à leurs intentions. Un verre de l'amitié a suivi, moment propice aux échanges et aux intentions confiées.

Merci à celles et ceux qui nous viennent en aide d'une façon ou d'une autre tout au long de l'année. Nous vous portons dans nos prières.

Mercredi 16 janvier, Soeur Bernadette Moriau, Franciscaine Oblate du Sacré-Coeur (dont la maison-mère est à Nantes !) est venue nous partager le grand passage du Seigneur dans sa vie, lors de sa guérison miraculeuse, au retour de Lourdes en 2008. Sa joie et son enthousiasme sont contagieux ! Son livre "Ma vie est un miracle" est un petit bijou très facile à lire ! Nous vous le conseillons !
Le lendemain, jeudi 17 janvier, trois d'entre nous ont enregistré, pour Radio-Fidélité, les commentaires des évangiles de la 4e semaine du Temps Ordinaire. Vous aurez la joie de les entendre, sur la radio chrétienne du diocèse, tous les jours du dimanche 3 février au samedi 9 février. Fréquences indiquées sur l'image ci-dessous !

Au mois de juillet 2018, nous cessions notre collaboration avec les Editions Franciscaines... et environ 900kg de livres étaient retournés sur Paris... Mais nous en conservions presque 700kg en attendant que les bénévoles de la Librairie Franciscaines de Paris puissent revenir les chercher. Ce qui fut fait ce lundi 21 janvier. Tous les chariots (ou presque !) du monastère étaient de sortie. Grâce à toutes les "femmes fortes" que nous sommes, le camion fut chargé, dans la bonne humeur, en un tout petit quart d'heure ! Occasion de témoigner de l'entraide fraternelle et joyeuse de notre communauté !

Adieu les Editions Franciscaines !
Nous continuons à porter dans la prières les bénévoles qui donnent de leur temps et de leurs compétences pour promouvoir la spiritualité franciscaine.
Du 25 au 27 janvier, nous avons eu la visite de saint Joseph... ou plutôt, de sa statue pèlerine, qui voyage à travers toute la France depuis mars 2017, à l'initiative de la Famille Saint Joseph. Occasion pour nous de prendre le temps de prier le père adoptif de Jésus, et ainsi de nous rapprocher de nos "mères" fondatrices de ce monastère, qui avaient une profonde dévotion à saint Joseph.
Je te salue Joseph, docile à l'Esprit Saint, le Seigneur est avec toi, tu es l'époux virginal de Marie et Jésus, que Dieu te confia est béni. Saint Joseph, père par le coeur, prie pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.
Pour terminer (ou presque), ce premier mois de l'année, notre ami René Martin nous offre un concert avec une artiste des Folles Journées. Le 30 janvier, pour la troisième fois, Claire-Marie Le Guay vient partager ce moment musical avec nous. Elle nous raconte l'"Histoire de Babar", version musicale, de Poulenc. Les neveux de ce dernier déposent, pour rire, le livre de Babar sur le pupitre du piano. En le découvrant, Poulenc se met à improviser. Un vrai conte musical, alternant lecture et musique. Puis, elle nous a joué 3 Nocturnes de Poulenc, et un de Chopin. Un beau moment, à la fois drôle avec la première pièce, et plus intérieur et spirituel avec les Nocturnes.
retour au sommaire