Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit,

au Dieu qui est, qui était et qui vient,

pour les siècles des siècles, amen.

C'est par cette invocation au Dieu-Trinité que nous terminons chaque psaume, lorsque nous prions la Liturgie des Heures plusieurs fois par jour. Occasion de nous remémorer - à condition que nous fassions attention à ce que nous disons !!! - l'amour de notre Dieu, Un et Trine à la fois, Dieu Père plein d'amour, Dieu Fils devenu homme pour nous sauver et faire de nous des enfants du Père, Dieu Esprit-Saint qui nous accompagne à chaque instant de nos vies.
Le mercredi 5 juin, à 20h30, nous avons eu la joie d'accueillir un tout jeune choeur de garçons, dirigé par Thibaut de Rosny. Il s'agit du choeur Saint Dominique Savio, créé en 2016 et composé cet année de 10 membres, dont la plupart ont commencé à chanter en septembre dernier. Ils ont interprété une dizaine de pièces variées (de César Geoffray, Harold Darke, William Henry Monk...), a cappella ou accompagnées par Lusine Lazaryan à l'orgue. Cette dernière a aussi joué un prélude de César Franck. Dans l'assistance, leurs familles étaient nombreuses pour les encourager.
Du lundi 3 juin au vendredi 7 juin, nous avons accueilli la session des Professes Temporaires. Comme elles n'étaient que 3 participantes, la communauté a allègrement profité des conférences données par le frère Didier Van Hecke, franciscain, sur le Mystère Pascal dans l'Evangile de Jean. Notre doyenne n'était pas la dernière à l'écouter ! Session riche, nourrissante et suscitant, pour certaines, le désir d'approfondir tel ou tel point.
Début juin, aussi, nous avons accueilli 18 soeurs du monastère de Saint-Hilaire-du-Harcouët ! Mais... ce monastère est fermé depuis bien longtemps, n'est-ce pas ? Oui, mais les soeurs qui étaient enterrées là-bas dépendaient du monastère de Rennes qui, à son tour, a fermé il y a quelques années. C'est donc le monastère de Nantes qui était chargé d'entretenir les tombes. Il a donc été décidé de les transférer dans notre tombeau... ce qui fut fait le 7 juin.

Sr Catherine et Sr Myriam, deux des trois "revenantes" !

9 juin, fête de la Pentecôte. L'Esprit Saint a soufflé très fort, normal ! Ce fut aussi l'occasion, pour la première fois depuis le 10 janvier dernier, d'être toutes réunies pour le temps de la récréation communautaire. Toutes, oui, puisque nos deux soeurs hospitalisées sont enfin rentrées, après respectivement 10 semaines et 4 semaines d'absence. Sr Myriam, quant à elle, vient presque chaque jour passer un temps en communauté. Joie d'être à nouveau au complet !

En cette semaine du bac, nous vous proposons un problème mathématique !

Du 18 au 27 juin, si on nous avait posé la question : "Combien êtes-vous actuellement au monastère ?", nous aurions répondu : "Voyons... Normalement, nous sommes 23. Mais notre Sr Marie-Aimée est de retour pour une durée indéterminée, cela fait 24.
Mais le mardi 18 une de nos soeurs, conseillère de la Fédération (organisme regroupant un certain nombre de monastères de clarisses) est partie pendant 3 jours pour une réunion... et deux soeurs malgaches sont arrivées ce même jour. Donc, 24-1+2=25 soeurs.

Le jeudi 20 sont arrivées deux soeurs du Gabon et une du Cameroun. Le soir, notre soeur est revenue de sa réunion. Donc 25+2+1+1=29 soeurs.
Le samedi 22, nos deux soeurs malgaches nous ont quittées pour continuer leur périple. Donc 29-2=27 soeurs.
Enfin, le jeudi 27, les deux soeurs du Gabon et celle du Cameroun sont retournées dans leur pays. Donc 27-3=24 soeurs.
En résumé, du 18 au 27 juin, nous étions entre 23 et 29 soeurs, selon les jours !

Sr Myriam et Sr Julie-Annie, de Madagascar

Sr Monique, du Cameroun

Sr Josette-Emmanuel et Sr Marie-Danielle, du Gabon

Au-delà des comptes, c'est toujours une grande joie d'accueillir nos soeurs africaines et malgaches. C'est beau de voir l'internationalité de notre Ordre religieux : se sentir soeurs alors que nous vivons à des milliers de kilomètres et avec des habitudes très différentes, avoir des nouvelles des unes et des autres, mais aussi des situations des différents pays. Tout cela porte à la fois à la louange et à la prière.

Madagascar à la fête !

Mercredi 26 juin, fête de l'indépendance de Madagascar : c'est la fête pour nos soeurs malgaches ! Nous y participons à notre façon en les embrassant, en priant pour elles. Sr Angelia, accompagnée de notre soeur originaire du Gabon et d'une soeur africaine de passage, nous offre une prière dansée lors de la messe.

Nous remettons ça le vendredi 28 juin à l'occasion de l'anniversaire des 50 ans de l'arrivée des toutes premières soeurs clarisses dans la grande île de Madagascar. Nous avons la chance d'avoir une des soeurs fondatrices au monastère. Soeur Marie-Aimée nous raconte, la voix pleine d'émotions, leur arrivée, en 1969, alors que le monastère n'était pas encore construit et qu'il fallait apprendre la langue malgache.
Et comme à Madagascar, toute occasion est à la danse, Sr Angelia et Sr Marie-Aimée nous offrent une danse...
Vendredi 28 juin, nous nous sommes baladées sur la Loire, de sa source, au Mont Gerbier-de-Jonc, à son embouchure, à Saint-Nazaire... tout en restant au monastère ! Mr Bailly, un habitué des Folles Journées, mais surtout un passionné de la nature, nous a présenté un montage sur la Loire, avec son histoire, son environnement, ses animaux, ses châteaux, etc. Un beau moment... rafraîchissant en ce jour de grande chaleur !

Mr Bailly, accompagné de René Martin (des Folles Journées) et de son fils

retour au sommaire