Mon âme exalte le Seigneur !

Mon âme exalte le Seigneur ! Magnificat ! Ce sont les premiers mots du chant que la Vierge Marie chante lors de sa rencontre avec sa vieille cousine Elisabeth (Luc 1,39-56). Deux femmes enceintes alors qu'elles n'auraient pas dû l'être, Elisabeth de par sa vieillesse et Marie de par sa virginité. Toutes deux reconnaissent là l'oeuvre du Seigneur. Alors, oui, mon âme exalte le Seigneur !
Dans nos vies, souvent, nous voudrions plutôt supplier le Seigneur, plutôt que de le chanter. Et pourtant, si nous ouvrons les yeux et que nous cherchons tout ce qui est beau, que ce soit dans la nature, dans les relations que nous avons, dans nos propres vie, que de fois pourrions-nous chanter, comme Marie, mon âme exalte le Seigneur !
Le mois de Mai est traditionnellement celui "de Marie". Aussi, ne pourions-nous pas essayer de voir tout ce qui est beau et de chanter aussi, au moins de temps en temps, mon âme exalte le Seigneur ?
A peine notre retraite terminée, nous commençions, le lundi 6 mai, une semaine qui prit une forme de "marathon" en plusieurs étapes...

Première étape, le lundi, avec les 70 ans de notre abbesse, fêté 2 jours avant la date officielle ! Oui, Soeur Marie-Lumière devient septuagénaire. Le midi, tradition oblige pour les dizaines, nous avons mangé un gâteau personnalisé, "spécial ex-jardinière en chef", avec une belle fleur et des tranches de kiwis de notre jardin.

Et en début d'après-midi, nous lui avons offert un petit cadeau qu'elle peut partager avec ses soeurs... des oeufs en chocolat, temps pascal oblige !
Un morceau de musique composé pour l'occasion a été joué par notre orchestre, composé de toutes les soeurs sachant jouer d'un instrument ou manipuler une percussion à peu près en rythme. Un chef d'orchestre exceptionnel battait la mesure.

Une belle journée pour remercier notre abbesse et l'encourager pour la suite de son triennat.

Deuxième étape, le mercredi 8 mai. C'est grande fête au monastère, non pas pour commémorer la victoire de la 2nde guerre mondiale, mais pour fêter les 60 ans de vie religieuse de notre Soeur Claire. C'est entourée de son frère prêtre et de sa famille, qu'elle a renouvelé ses voeux entre les mains de notre abbesse et rendu grâce au Seigneur pour sa fidélité.

Pains confectionnés par le petit-neveu, boulanger, de Soeur Claire
Troisième étape, le vendredi 10 mai. Notre vice-doyenne part se faire opérer d'un genou. Troisième soeur hospitalisée ou en convalescence... dans un troisième établissement médical... et bien sûr, à l'autre bout de la ville et pas du tout à proximité des autres ! Merci à nos amis chauffeurs, très disponibles ces temps-ci, qui nous permettent de pouvoir visiter chacune presque quotidiennement.
Quatrième étape, le samedi 11 mai, pour l'après-midi de prière non-stop pour les vocations : messe à 11h30, adoration, prière des "7 allégresses de Marie" (aussi appelée Couronne franciscaine : le chapelet à la "sauce franciscaine" !), les Vêpres. Les participants étaient peu nombreux mais était-ce vraiment le plus important ? N'était-ce pas plutôt de prier intensément pour que ceux qui se sentent appelés à être prêtre ou religieux/religieuse osent dire "oui" ?
Enfin, cinquième et dernière étape de cette semaine, le dimanche 12 mai : bon anniversaire, frère Paul ! Notre aumônier a 89 ans. Occasion de le lui souhaiter en lui disant un petit mot à la fin de la messe. Merci à lui de célébrer fidèlement les messes quotidiennes, dès 7h15 la plupart du temps.
Samedi 18 mai, nous fêtons le jubilé de diamant de Soeur Catherine... par contumace !!! Bien qu'hospitalisée depuis plusieurs longues semaines, la journée fut marquée par la fête, avec une messe célébrée à ses intentions, un café le midi... et une délégation de 8 soeurs lui a rendu visite à la clinique. Surprise pour elle, et joie pour toutes ! 4 autres soeurs sont allées la voir le lendemain. Au passage, nous évangélisons les personnes rencontrées dans le service, étonnées de voir ce "défilé" joyeux qui ne passe pas inaperçu !
Saint Joseph a la varicelle ! Le bâtiment utilisé pour accueillir nos familles et nos amis qui viennent de loin s'appelle "Saint Joseph". Il est actuellement en rénovation. Entre autres travaux, il y a l'amélioration de l'isolation, d'où ces "boutons" oranges sur la façade ! Nous espérons qu'il va vite "guérir" (= que les travaux vont vite se terminer !)
retour au sommaire