Il vient en chantant

le peuple des sauvés...

Novembre, c'est le mois des morts, diraient certains... Pour nous, au contraire, c'est le mois des vivants !!!! Oui, ils sont vivants, ceux qui sont morts ! Certes, la perte d'un être cher est toujours douloureuse, c'est indéniable... et le vide laissé par cette personne l'est tout autant, même plusieurs années après... Il n'empêche que, pour les chrétiens, il y a une vie après la mort, et même une vie éternelle ! La mort est le passage par lequel il faut passer pour accéder à cette Vie. C'est tout le sens des hymnes et autres cantiques que nous chantons lors de la fête de la Toussaint - et dont est tirée la phrase ci-dessus : "il vient en chantant le peuple des sauvés".

Le 1er novembre, pour la fête de la Toussaint, notre soeur "art floral" nous compose une superbe composition alliant bouquets et bougies. Un régal pour les yeux... et pour aider à la prière !

Voyez plutôt ==>

Le lendemain, 2 novembre, nous avons traditionnellement un temps de prière au tombeau, durant lequel nous faisons mémoire de toutes les soeurs qui ont vécu au monastère et qui sont décédées depuis la deuxième fondation en 1859. Notre abbesse, en les nommant, bénit chaque tombe.
Après l'effort, le réconfort ! Samedi 16 novembre, des membres de nos familles sont venus nous aider pour entretenir le jardin, réaménager le grenier... et aussi grecquer des livres ! Merci à eux pour tout le travail fait dans la joie et la bonne humeur !
Du mardi 19 au vendredi 22 novembre, nous avons vécu une visite canonique, avec la présence de notre évêque, Monseigneur James, et de la Présidente de notre Fédération de monastères de clarisses. Non, une visite canonique n'a pas lieu parce qu'il y a de gros problèmes chez nous. Non, ce n'est pas une punition ! Dans notre monastère, avant l'élection triennale de notre abbesse et de son conseil, nous apprécions de vivre cette visite canonique. Il s'agit d'une visite officielle permettant à chaque soeur de partager librement avec les visiteurs (en l'occurence l'évêque et la présidente fédérale) ce que nous vivons dans notre monastère, dans le positif, comme dans les choses à améliorer. Comme elle se situe quelques mois avant les élections de l'abbesse et de son conseil (qui a donc lieu tous les 3 ans), cela permet aussi de se donner des orientations ou des pistes de réflexions pour toujours mieux vivre à la suite du Christ, dans les pas de sainte Claire et de saint François.
Nous en avons profité pour souhaiter la fête de notre Présidente fédérale, Sr Elisabeth, à son arrivée le lundi 18 novembre (la sainte Elisabeth étant le 17), et surtout pour remercier notre évêque pour ses 10 ans de présence à Nantes et pour lui dire au-revoir, lui qui a été nommé archevêque de Bordeaux.
Mardi 26 novembre, soeur Claire-Marie fêtait ses 70 ans. Nouvelle dizaine méritant bien un bon gâteau bien décoré... Et surtout, joie et prières fraternelles pour l'encourager à aller allègrement jusqu'aux 80 !
Connaissez-vous Mère Marie de Sainte Claire ? Il s'agit de la fondatrice de ce monastère. Jeudi 28 novembre, nous avons célébré ses 120 ans de décès. Elle est entrée au monastère de Marseille et a été envoyée pour la refondation de notre monastère en 1859, dont elle a été abbesse pendant 40 ans. Elle a eu à coeur d'organiser le monastère de façon à pouvoir vivre la vie de clarisse le mieux possible. Elle a toujours beaucoup pris soin de ses soeurs. Elle avait une grande dévotion à Notre-Dame du Sacré Coeur et à Jésus-Eucharistie : "Tout pour Jésus au Très Saint-Sacrement"
  retour au sommaire