Avril

du 5 au 12 avril
Semaine Sainte en photos :

Dimanche 5 avril

C'est le dimanche des Rameaux... que nous avons pu célébrer grâce à notre frère franciscain confiné avec nous !
Pour les habitués de notre chapelle, nous gardons des rameaux bénis qu'ils pourront venir chercher lorsque le confinement sera terminé.

Jeudi 9 avril

C'est le Jeudi Saint, jour où nous célébrons le dernier repas de Jésus avec ses disciples, ainsi que le lavement des pieds.

Habituellement, nous vivons le rite du lavement des pieds au réfectoire, avant le repas solennel de ce Jeudi Saint... Mais en ces temps où les contacts rapprochés sont interdits, nous avons eu l'idée de le remplacer par le lavement des mains, repris des orientaux qui accueillent les personnes en leur lavant les mains. L'abbesse, au lieu de laver les pieds des soeurs, verse l'eau sur les mains...

Puis, comme tous les ans, nous vivons un repas "solennel", avec une seule grande tablée, ornée d'une nappe, de fleurs... Repas servi par notre abbesse et sa vicaire, sur fond musical et paroles de l'Evangile selon saint Jean. Puis, à la fin, nous nous donnons la paix du Seigneur... à distance pour cette année !

Cette année, pas de reposoir où déposer les hosties consacrées après la célébration eucharistique... puisqu'on nous demande, pour cette année, de les remettre dans le tabernacle. Pas de problème : nous ornons le tabernacle de fleurs et nous veillons en prière jusqu'à Minuit !

Vendredi 10 avril

C'est le Vendredi Saint, jour où nous faisons mémoire de la mort de Jésus. Journée où chacune - ainsi qu'en communauté - tourne son coeur et son esprit vers Jésus sur la croix...

Le réfectoire, lui aussi, prend une allure particulière...

Samedi 11 avril

C'est le Samedi Saint, jour du grand silence : Jésus est mort... Il ne nous reste plus qu'à prier la Liturgie des Heures...

Le soir, c'est la Vigile Pascale : "Le Christ est ressucité !", chantons-nous à pleine voix !

Pas de célébration eucharistique, pas de grand feu extérieur... et durant ce Carême, pas de sacrement de réconciliation... Qu'à cela ne tienne : nous écrivons tous nos péchés sur des papiers puis nous les brûlons... et le "brasier" sert à allumer le cierge pascal !

La célébration eucharistique se transforme en grande liturgie de la Parole, commençant par le chant de l'Exultet en malgache... et se poursuivant par les 9 lectures proposées par la liturgie. Une belle veillée... qui met le coeur en joie : oui, le Christ est vraiment ressuscité, alléluia !

Dimanche 12 avril

C'est le Jour de Pâques, jour de fête et jour de joie, alléluia !

Avec notre frère franciscain confiné au monastère, à 12h30, nous sonnons les cloches et sortons nos instruments pour annoncer au quartier que Pâques est arrivée ! Oui, c'est la joie, car le Christ est ressuscité, alléluia, alléluia ! Une belle cacophonie joyeuse... !!!

N'oublions pas que c'est aussi la fête de notre abbesse, Soeur Marie-Lumière du Christ.

Pour commencer, un petit puzzle à faire... et puis des danses !

du 17 au 19 avril

Que font les clarisses pendant le confinement ? Voici quatre exemples :

1) un "atelier pommes", dans la bonne humeur, lorsque plusieurs dizaines de kilos de pommes réussissent à arriver jusqu'à nous ! Pommes qui seront transformées en compote, crumble, pommes sautées, clafoutis...

2) Des semis... et un "toit malgache" pour les protéger du soleil et des intempéries !

3) La drapière s'essaie à la fabrication d'un masque... mais n'a pas le tissu adéquat et baisse les bras après un joli essai... "collection printemps 2020" en tissu rose !!!

4) Un jeu d'habileté : vous prenez des bouteilles pleines d'eau (mises dans des bassines au cas où il y aurait un "accident"), des cannes à pêche faites maison et des anneaux un peu plus larges que le goulot.
Premier temps : l'anneau est sur l'hameçon et il faut délicatement poser l'anneau sur le goulot de la bouteille.
Deuxième temps : retirer l'anneau du goulot de la bouteille !
Concentration et éclats de rire assurés !

 

27 avril

Mais que cherchent les soeurs dans le jardin ?

On dirait qu'une drôle de bête pond des oeufs bizarres... et sur des branches d'arbres en plus !

Chaque oeuf porte le nom d'une soeur... De plus en plus étrange...

La responsable serait-elle la chouette, perchée juste au-dessus ?

Que nenni ! Et en plus, elle n'est même pas effrayée par toute une communauté de soeurs qui décide de faire récréation (d'une façon particulièrement bruyante) au pied de l'arbre où elle fait sa sieste... après que les soeurs aient dégusté, chacune son oeuf.

retour au sommaire