Juin

le 1er juin
Lundi de Pentecôte : traditionnellement, au monastère, c'est un jour de vacances avec, au programme, si le temps le permet, un pique-nique dans le jardin... et vidéos ou jeux l'après-midi.
La veille du lundi de Pentecôte... ce fut le dimanche de Pentecôte !!!! avec un superbe bouquet de fleurs du jardin pour nous aider à prier les offices.
Du 8 au 13 juin

Nouvelle expérience communautaire, conséquence du confinement : une session par Zoom avec Sr Céline Rivard, enseignante à l'IFHIM (Institut de Formation Intégrale de Montréal)... autour de 2 ordinateurs portables dans 2 pièces différentes ! Sr Céline aurait du venir du Québec, c'est merveilleux ce que peut faire la technique ! Il suffit juste de s'accomoder avec le décalage horaire.

Après quelques tâtonnements techniques, nous avons beaucoup apprécié cette formation sur le développement de l'enfant de 0 à 6 ans, base sur laquelle chacun s'est construit, avec les incidences sur la vie personnelle et communautaire. Chacune, si elle le souhaitait, pouvait aussi avoir un entretien particulier avec Sr Céline.
le 15 juin

Sr Marie-Claire rejoint le club des septuagénaires. Gâteau... avec bougies... et élevage de lapins qui ont cherché refuge au monastère, suite aux invendus de Pâques (rayon chocolat) !

Plus sérieusement, une autre soeur a composé un petit poème décrivant bien Sr Marie-Claire :

Elle ne fait pas de bruit,
Comme toutes les fourmis,
On voit où elle est passée,
Car tout est bien nettoyé !
Elle est toujours de bonne humeur !
Elle fait toute chose à l'heure.
Aucun travail ne lui fait peur,
Elle ne craint pas le labeur !

le 21 juin
Voilà déjà une semaine que nous avons la joie de retrouver les fidèles de notre chapelle, à la messe ou aux offices. Cela change tout, même si, pour l'instant, il faut encore respecter les gestes barrières et la distanciation.
le 26 juin

26 juin 1960 - 26 juin 2020 => 60 ans

60 ans de sacerdoce pour frère Patrick
60 ans d'indépendance pour Madagascar,
le pays de notre Sr Angelia
=> 2 raisons très valables pour faire la fête !

Et qui dit fête, au monastère,
dit célébration eucharistique particulièrement joyeuse,
avec une gestuelle malgache pour l'occasion.

Qui dit fête, dit aussi gâteau personnalisé fait maison
au terme d'un repas convivial :
chaque "étage" portant le nom d'un pays
où frère Patrick a eu l'occasion
de pratiquer son ministère :
France, Togo, Vietanm, Madagascar
(avec deux oublis : Israël et la Tunisie).

retour au sommaire