10 décembre 2017

2e dimanche de l'Avent

  • Que dit cette Parole ?

Évangile selon saint Marc (1,1-8)

Commencement de l’Évangile de Jésus,
Christ, Fils de Dieu.
Il est écrit dans Isaïe, le prophète :
Voici que j’envoie mon messager en avant de toi,
pour ouvrir ton chemin.
Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur,
rendez droits ses sentiers.
Alors Jean, celui qui baptisait,
parut dans le désert.
Il proclamait un baptême de conversion
pour le pardon des péchés.

Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem
se rendaient auprès de lui,
et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain,
en reconnaissant publiquement leurs péchés.
Jean était vêtu de poil de chameau,
avec une ceinture de cuir autour des reins ;
il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.
Il proclamait :
« Voici venir derrière moi
celui qui est plus fort que moi ;
je ne suis pas digne de m’abaisser
pour défaire la courroie de ses sandales.
Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ;
lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

Dès les premiers mots de son Evangile, Marc présente Jésus comme Christ, Fils de Dieu. Cette affirmation peut sembler un peu sèche, péremptoire.
Mais il dit aussitôt après que, ce Jésus, il faut l'accueillir, il nous faut préparer son chemin. Alors, nous le reconnaîtrons comme Fils de Dieu, comme Christ.

Préparer le chemin du Seigneur, c'est préparer son cœur, en se convertissant, c'est-à-dire en se détournant de tout ceà qui nous éloigne de Dieu et de l'amour des autres.

Mais comment se convertir, si personne ne nous annonce que ce Jésus est Fils de Dieu, Christ ? Jean est là pour remplir cette fonction. Sa façon étrange de se vêtir et de vivre indique qu'il est un prophète, c'est-à-dire qu'il est envoyé par Dieu pour annoncer - en citant Isaïe dans ce passage - quelque chose d'important, en l'occurrence que Jésus est bien le Fils de Dieu, le Christ.
De fait, par l'image de la sandale qu'il n'est pas digne de défaire, Jean fait remarquer - dans un langage que ses auditeurs comprennent - que celui qui vient derrière lui, c'est-à-dire Jésus, est bien le Fils de Dieu, le Christ, puisque lui, baptisera dans l'Esprit Saint ! En effet, l'Esprit Saint vient du ciel, de Dieu (seul le Fils de Dieu peut le transmettre !) alors que l'eau est un élément naturel, " terrestre ", à la portée de tout homme.
  • Que ME dit cette Parole ?

En écoutant cette Parole, j'entends une invitation :

- à préparer mon cœur à la venue du Seigneur, dans deux semaines,

- à me convertir, en me détournant de certaines mauvaises habitudes, en regardant mes sœurs et les événements avec un regard positif…

- à prier l'Esprit Saint pour m'y aider.

Et vous, que VOUS dit cette Parole ?

  • Quelle(s) prière(s) m'inspire(nt) cette Parole ?

Seigneur,

béni sois-tu pour ce temps de l'Avent,
temps de préparation concrète à la venue de ton Fils, Jésus,
dans nos cœurs et au cœur de notre monde,
lui qui est toujours présent partout,
mais dont il ne faut pas nous lasser de préparer sa venue.

Retour à la page "générale"
Retour à la page accueil du site