8 juillet 2018

14e dimanche du Temps Ordinaire

  • Que dit cette Parole ?

Évangile selon saint Marc (6,1-6)

En ce temps-là,
Jésus se rendit dans son lieu d’origine,
et ses disciples le suivirent.
Le jour du sabbat,
il se mit à enseigner dans la synagogue.
De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient :
« D’où cela lui vient-il ?
Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée,
et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ?
N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie,
et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ?
Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? »
Et ils étaient profondément choqués à son sujet.
Jésus leur disait :
« Un prophète n’est méprisé que dans son pays,
sa parenté et sa maison. »
Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ;
il guérit seulement quelques malades
en leur imposant les mains.
Et il s’étonna de leur manque de foi.
Alors, Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.

Jésus, après avoir fait des miracles et acquis une certaine notoriété, retourne chez lui, "dans son lieu d'origine", avec ses disciples. Là, comme à son habitude, depuis qu'il parcourt la Palestine, il se met à "enseigner".

Mais "ses auditeurs", ceux qui le connaissent depuis qu'il est tout petit, lui ont "collé une étiquette". Jésus est "le charpentier, fils de Marie". Il ne peut donc pas être un "prophète", ni parler avec "sagesse" et "réaliser de grands miracles". Ce n'est pas possible, c'est tout.
Et pourtant... ils passent à côté de l'identité véritable de Jésus, le Messie...

Conséquence directe de "leur manque de foi", Jésus ne "peut accomplir aucun miracle". Ce n'est pas une punition mais la foi provoque l'action "miraculeuse" de Dieu...

Mais Jésus, bien qu'"étonné de ce manque de foi", ne se décourage pas et il continue sa mission en "parcourant les villages d'alentour en enseignant".

  • Que ME dit cette Parole ?

Cette Parole m'invite fortement à ne pas enfermer ceux qui m'entourent, ceux que je rencontre, dans des cadres, à ne pas leur mettre une étiquette indécollable... Bref, à être bienveillante et accueillante.

Cette Parole m'invite aussi à ne pas m'accrocher à ma conception de Dieu. Dieu ne s'enferme pas dans des définitions. Dieu est un mystère à pénétrer toujours un peu plus. Cette Parole m'invite donc à demeurer ouverte à ce qui vient de Lui, aussi surprenant que cela puisse être.

Et vous, que VOUS dit cette Parole ?

  • Quelle(s) prière(s) m'inspire(nt) cette Parole ?

Saint François d'Assise était tellement conscient de la profondeur du mystère de Dieu qu'il faisait de longues énumérations pour nous en parler.
Faisons-en notre prière :

Seigneur, très haut souverain Dieu éternel, trinité et unité,
Père, Fils et Saint Esprit, Créateur de toutes choses,
Sauveur de tous ceux mettent en toi leur foi, leur espérance et leur amour,
toi qui es sans commencement ni fin, immuable, invisible, inénarrable,
ineffable, incompréhensible, impénétrable, béni, louable,
glorieux et célébré, sublime, élevé, doux, aimable, délectable,
et tout désirable plus que tout autre bien dans les siècles,
nous t'aimons, nous t'honorons, nous t'adorons, nous te servons,
nous te louons et nous te bénissons,
nous te glorifions et nous te célébrons,
nous te magnifions et nous te remercions.

(d'après la 1ère Règle de saint François, 23)

Retour à la page "générale"
Retour à la page accueil du site