5 août 2018

18e dimanche du Temps Ordinaire

  • Que dit cette Parole ?

Évangile selon saint Jean (6,24-35)

En ce temps-là,
quand la foule vit que Jésus n’était pas là,
ni ses disciples,
les gens montèrent dans les barques
et se dirigèrent vers Capharnaüm
à la recherche de Jésus.
L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent :
« Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? »
Jésus leur répondit :
« Amen, amen, je vous le dis :
vous me cherchez,
non parce que vous avez vu des signes,
mais parce que vous avez mangé de ces pains
et que vous avez été rassasiés
.
Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd,
mais pour la nourriture qui demeure
jusque dans la vie éternelle
,
celle que vous donnera le Fils de l’homme,
lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. »
Ils lui dirent alors :
« Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »
Jésus leur répondit :
« L’œuvre de Dieu,
c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »
Ils lui dirent alors :
« Quel signe vas-tu accomplir
pour que nous puissions le voir, et te croire ?
Quelle œuvre vas-tu faire ?
Au désert, nos pères ont mangé la manne ;
comme dit l’Écriture :
Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. »
Jésus leur répondit :
« Amen, amen, je vous le dis :
ce n’est pas Moïse
qui vous a donné le pain venu du ciel ;
c’est mon Père
qui vous donne le vrai pain venu du ciel.
Car le pain de Dieu,
c’est celui qui descend du ciel
et qui donne la vie au monde. »
Ils lui dirent alors :
« Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. »
Jésus leur répondit :
« Moi, je suis le pain de la vie.
Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ;
celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

Nourriture purement corporelle ou nourriture spirituelle ? Tel est l'enjeu de ce passage.

Après que Jésus ait multiplié les pains, puis qu'il ait disparu de la circulation, les foules sont "à sa recherche parce qu'ils ont mangé les pains et qu'ils ont été rassasiés". Mais Jésus n'est pas dupe et les met devant leur motivation profonde.

Il leur propose une "nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle" et qui ne soit pas destinée à satisfaire uniquement les besoins corporels de ceux qui la consomment. Pour recevoir cette nourriture, Jésus propose à ceux qui l'écoutent de "travailler aux oeuvres de Dieu". C'est étonnant ! Travailler pour recevoir un don de Dieu ? et pourtant oui, mais le seul "travail" que Jésus nous demande, c'est de "croire en celui que Dieu a envoyé", c'est-à-dire de croire en Jésus. Croire, un travail ? Cela aussi est étonnant ! La foi est un don, mais un don qu'il nous faut savoir reconnaître et accueillir. Cela demande parfois un effort.

Pour finir, Jésus annonce le thème que nous retrouverons les deux prochains dimanches : il affirme que c'est lui qui est "le pain de la vie", le seul qui rassasie.

  • Que ME dit cette Parole ?

Pour quoi est-ce que je vis ? Quelle nourriture est-ce que je cherche ? Celle qui rassasie le corps, le plaisir ? ou celle qui donne la vie éternelle, Jésus ?

Et vous, que VOUS dit cette Parole ?

  • Quelle(s) prière(s) m'inspire(nt) cette Parole ?

Aujourd'hui (et cette semaine), nous pouvons faire notre la demande des auditeurs de Jésus :

Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là, de ce pain de vie !

Retour à la page "générale"
Retour à la page accueil du site