14 janvier 2018

2e dimanche du Temps Ordinaire

  • Que dit cette Parole ?

Évangile selon saint Jean (1,35-42)

En ce temps-là,
Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit :
« Voici l’Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent ce qu’il disait,
et ils suivirent Jésus.
Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient,
et leur dit :
« Que cherchez-vous ? »
Ils lui répondirent :
« Rabbi – ce qui veut dire : Maître –,
où demeures-tu ? »
Il leur dit :
« Venez, et vous verrez. »
Ils allèrent donc,
ils virent où il demeurait,
et ils restèrent auprès de lui ce jour-là.
C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).

André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples
qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit :
« Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
André amena son frère à Jésus.
Jésus posa son regard sur lui et dit :
« Tu es Simon, fils de Jean ;
tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.

Jean-Baptiste a reconnu en Jésus celui que tous attendaient : "l'Agneau de Dieu". Autrement dit, celui qui sauve, puisque cette expression fait référence au sang de l'agneau mis sur les linteaux des portes des Juifs en Egypte, pour les protéger de la mort, lors de la dixième plaie envoyée par Dieu aux Egyptiens, afin de libérer son peuple (livre de l'Exode, chap. 12).
Les disciples de Jean-Baptiste suivent donc Jésus et désirent apprendre à le connaître.

"Venez, et vous verrez", leur dit Jésus. Qu'ont-ils vu ? Nous ne le savons pas... Mais ce qu'ils ont vu et vécu avec Jésus durant toute cette fin d'après-midi, les a tellement marqués, qu'André ne peut pas s'empêcher d'aller annoncer à son frère Simon qu'ils ont trouvé le Messie, c'est-à-dire le libérateur que les Juifs attendaient depuis des siècles, celui qui allait les sauver. Et Jésus est ce Messie-là !

Simon suit donc son frère André et cela va changer sa vie puisque Jésus lui donne un nom nouveau, Pierre, qui sera aussi une mission : celle d'être un roc, une référence pour les autres disciples.

  • Que ME dit cette Parole ?

Comme Jean-Baptiste a été le médiateur qui a montré Jésus à ses disciples, et comme André qui, à son tour, l'a montré à son frère, nous avons tous, ou presque, eu besoin de quelqu'un pour nous montrer Jésus : est-ce que je repense à ces personnes ? Est-ce que je les ai remercié ? Est-ce que je rends grâce au Seigneur de s'être manifesté à travers elles ?

Et aussi : est-ce qu'à mon tour, je reconnais Jésus en tel ou tel événement, dans telle ou telle soeur ? Est-ce que ma vie rayonne de Jésus au point que d'autres puissent le découvrir à travers moi ? Non pas pour que je m'en glorifie, mais pour que, au contraire, je me mette toujours plus à l'écoute de sa Parole, dans la prière, la lecture de la Bible... car c'est le Seigneur qui, à mon insu, rayonnera à travers moi.

Et vous, que VOUS dit cette Parole ?

  • Quelle(s) prière(s) m'inspire(nt) cette Parole ?

Seigneur,

Béni sois-Tu pour toutes les personnes qui m'ont montrée (me montrent) ton visage, qui m'ont indiquée (m'indiquent) ton chemin, qui m'ont invitée (m'invitent) à te suivre.

Béni sois-Tu parce que tu me donnes de demeurer avec Toi.

Béni sois-Tu pour les fois où ce que je suis rayonne ta présence, Te montre aux autres.

 

Retour à la page "générale"
Retour à la page accueil du site