4 février 2018

5e dimanche du Temps Ordinaire

  • Que dit cette Parole ?

Évangile selon saint Marc (1,29-39)

En ce temps-là,
aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm,
Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean,
dans la maison de Simon et d’André.
Or, la belle-mère de Simon était au lit,
elle avait de la fièvre.
Aussitôt, on parla à Jésus de la malade.
Jésus s’approcha,
la saisit par la main
et la fit lever
.
La fièvre la quitta,
et elle les servait.

Le soir venu, après le coucher du soleil,
on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal
ou possédés par des démons.
La ville entière se pressait à la porte.
Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies,
et il expulsa beaucoup de démons ;
il empêchait les démons de parler,
parce qu’ils savaient, eux, qui il était
.

Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube.
Il sortit et se rendit dans un endroit désert,
et là il priait.
Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche.
Ils le trouvent et lui disent :
« Tout le monde te cherche. »
Jésus leur dit :
« Allons ailleurs, dans les villages voisins,
afin que là aussi je proclame l’Évangile ;
car c’est pour cela que je suis sorti. »

Et il parcourut toute la Galilée,
proclamant l’Évangile dans leurs synagogues,
et expulsant les démons.

L'évangéliste Marc nous montre Jésus en train de guérir tous les malades de Capharnaüm, à commencer par la belle-mère de Simon, ainsi que ceux qui étaient possédés par des démons.

Deux détails (parmi d'autres !) sont intéressants :

- "Jésus la saisit par la main et la fit lever". Le verbe grec utilisé ici pour le verbe "lever" est le même que celui qui indiquera la résurrection de Jésus. Les gestes de guérison de Jésus sont déjà les prémices du salut qu'il accomplira lorsqu'il mourra sur la Croix puis ressuscitera.

- "il empêchait les démons de parler, parce qu'ils savaient, eux, qui il était". En ce début de l'Evangile selon saint Marc (nous sommes au premier chapitre), seuls les démons connaissent vraiment l'identité de Jésus (cf. l'évangile de dimanche dernier), qu'il est le Fils de Dieu. Les hommes, eux, ne l'ont pas encore reconnu en tant que tel.

Jésus puise sa force et son énergie dans la prière, à l'écart, dans un endroit désert. Ces temps de prière sont, pour Jésus le lieu de son repos. Mais cela ne l'empêche pas d'être toujours en route, pour aller proclamer l'Evangile aux villages voisins. Ils ne s'installe pas à Capharnaüm où il est bien accueilli. Il continue sa mission qui est de proclamer l'Evangile à tous et de sauver, d'expulser les démons.

  • Que ME dit cette Parole ?

Comme la belle-mère de Simon : servir.
Comme Jésus : prier.
Voilà les deux piliers de ma vie quotidienne, de ma mission.
Y suis-je fidèle ?

Et vous, que VOUS dit cette Parole ?

  • Quelle(s) prière(s) m'inspire(nt) cette Parole ?

Seigneur,

Viens aux côtés de tous les malades,
de tous ceux qui souffrent
dans leurs corps ou dans leurs âmes.
Viens les réconforter,
viens les guérir.

Retour à la page "générale"
Retour à la page accueil du site