4e dimanche de l'Avent - année A - Mt 1 18,24

Évangile de Jésus Christ

Voici comment fut engendré Jésus Christ :
Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ;
avant qu’ils aient habité ensemble,
elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux,
qui était un homme juste,
et ne voulait pas la dénoncer publiquement,
décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet,
voici que l’ange du Seigneur
lui apparut en songe et lui dit :
« Joseph, fils de David,
ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse,
puisque l’enfant qui est engendré en elle
vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils,
et tu lui donneras le nom de Jésus
(c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve),
car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé
pour que soit accomplie
la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
Voici que la Vierge concevra,
et elle enfantera un fils ;
on lui donnera le nom d’Emmanuel,
qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».

Quand Joseph se réveilla,
il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit :
il prit chez lui son épouse.

Pauvre Joseph ! Pour lui, rien ne se passe comme prévu, c'est le moins qu'on puisse dire. Il avait sûrement formé de beaux projets à l'approche de son mariage… mais voilà qu'ils semblent voler en éclats. L'inattendu de Dieu fait irruption dans sa vie : son épouse devient enceinte "par l'action de l'Esprit Saint".
Pourquoi Joseph veut-il se séparer de Marie ? Il se trouve dans une situation terrible : s'il prend Marie chez lui, il couvre la faute d'un autre et, selon la loi de l'époque, il s'en rend coupable. S'il renvoie Marie alors qu'elle est enceinte, il y aura tout un procès au bout duquel Marie sera condamnée à être lapidée. Remarquez que, jusqu'ici, Dieu avait plutôt laissé Joseph se débrouiller seul dans cette situation inextricable ! Oui, car Dieu a un trop grand respect de notre liberté pour nous forcer la main. Il ne "téléguide" jamais nos vies. Il laisse Joseph faire usage de son intelligence, de sa réflexion, de son jugement. Puis, sa décision prise, Joseph s'en remet à Dieu, il s'abandonne. La preuve Il s'endort !! J'avoue qu'à sa place, je serais restée à me tourner et me retourner dans mon lit !
C'est dans cette attitude d'abandon, d'ouverture à la volonté de Dieu, qu'il est rejoint par un songe. L'ange vient lui dire que oui, il a bel et bien une place dans ce beau projet de Dieu. Sa mission sera de donner son nom à l'enfant, d'assumer le rôle de père, et ainsi de l'intégrer dans la lignée de David, pour que les Ecritures s'accomplissent. Alors, oui, ce n'était pas son projet initial… mais c'est infiniment plus beau et plus grand !
Quand l'imprévu nous surprend, si nous apprenions à l'accueillir comme Joseph, en faisant de notre mieux puis en nous en remettant au Seigneur ?... Une chose est sûre : Dieu a pour nous des projets de bonheur. Mais parfois, cela demande de Le laisser dilater nos petits projets, bien beaux, mais si petits, pour les ajuster à Son grand projet d'amour. Ce chemin n'est jamais simple … il ne l'a pas été non plus pour Joseph! Alors demandons-lui de nous aider à accueillir l'inattendu de Dieu dans nos vies.

retour au sommaire

retour à l'accueil