5e dimanche du TO 2020 - année A - (Mt 5, 13-16)

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu


En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
" Vous êtes le sel de la terre.
Mais si le sel devient fade,
comment lui rendre de la saveur ?
Il ne vaut plus rien :
on le jette dehors et il est piétiné par les gens.
Vous êtes la lumière du monde.
Une ville située sur une montagne
ne peut être cachée.
Et l'on n'allume pas une lampe
pour la mettre sous le boisseau ;
on la met sur le lampadaire,
et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
De même, que votre lumière brille devant les hommes
:
alors, voyant ce que vous faites de bien,
ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. "


"Soyez la lumière du monde." Alors, nous devons essayer de briller, de nous faire voir, de nous faire valoir ? C'est bien souvent ce que j'essaie de faire, mais je ne pense pas que ce soit ce que Jésus me demande.

La seule vraie Lumière c'est Lui, ce n'est pas moi. Jésus l'a dit lui-même "je suis la lumière du monde, celui qui me suis ne marchera pas dans les ténèbres"

Saint Paul explique : Il est le reflet de la Lumière éternelle, le miroir sans tache. Ainsi Jésus reflète la Lumière du Père.

Sainte Claire exploite cette image du miroir : A notre tour, nous devons refléter la lumière qui resplendit en Jésus et être miroir les unes pour les autres et pour le monde.

Ainsi, la lumière de Dieu, son amour, se communique de proche en proche dans le monde, le plus souvent sans même qu'on s'en rende compte.