7e dimanche du T.O. 2020 - année A - (Mt 5, 17-33)

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (5, 38-48)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
" Vous avez appris qu'il a été dit :
Œil pour œil, et dent pour dent.

Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ;
mais si quelqu'un te gifle sur la joue droite,
tends-lui encore l'autre.

Et si quelqu'un veut te poursuivre en justice
et prendre ta tunique,
laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu'un te réquisitionne pour faire mille pas,
fais-en deux mille avec lui.
À qui te demande, donne ;
à qui veut t'emprunter, ne tourne pas le dos !
Vous avez appris qu'il a été dit :
Tu aimeras ton prochain
et tu haïras ton ennemi.
Eh bien ! moi, je vous dis :
Aimez vos ennemis,
et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux
;
car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons,
il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.

En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle récompense méritez-vous ?
Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères,
que faites-vous d'extraordinaire ?
Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits
comme votre Père céleste est parfait.
"


Ce passage de l'évangile est la suite de dimanche dernier. Jésus continue à expliquer ce qu'il faut faire si on veut marcher à sa suite. La première phrase donne le ton. Rendre œil pour œil et dent pour dent, c'était déjà mettre une limite à la vengeance. Mais Jésus va beaucoup plus loin : il faut aimer tout le monde même ceux qui paraissent être nos ennemis. Et aimer réellement, dans les actes de la vie courante, un vague désir d'aimer tout le monde ne suffit pas.
Pourquoi une telle exigence ? Afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux. Dieu est Amour, Il n'est qu'Amour, Il aime infiniment et comble de ses dons tous ceux qu'Il a créés et qu'il destine au bonheur infini et sans fin de se savoir aimés tels que nous sommes avec nos faiblesses, nos ingratitudes. Il fait de nous ses fils, mais nous demande d'essayer d'aimer les autres comme lui-même les aime.
Manifestement, cela dépasse nos forces. Mais il a mis en nous son Esprit qui est source d'amour qui nous donne sa force si nous la lui demandons. Alors commençons et recommençons sans cesse à aimer, aimer vraiment en vérité et, de proche en proche nous mettrons un petit coin de paradis sur cette terre où règne souvent la violence.