Samedi-Saint, 11 avril 2020 - année A -

 


Jésus est mort. C'est le jour du Sabbat et chacun reste chez soi. C'est le grand silence, silence de la peur, silence de la souffrance, du désespoir pour ses disciples. Tout est fini.

Silence de l'espérance plus forte que sa souffrance, qui pourtant est immense, pour Marie.

Avec elle et l'Église, nous attendons dans le silence et la foi que pointe l'aube de la Résurrection. La vie n'est pas finie, elle a vaincu la mort et va renaître à l'aube du matin de Pâques. L'amour a triomphé du mal.

Au delà des peurs, au-dela de la souffrance, au-delà de la mort, l'amour et l'amour seul peut triompher. Dieu est Amour, il demande notre foi et notre espérance.