2e dimanche de carême 2020 - année A - (Mt 17, 1-9)

 


L'Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère,
et il les emmena à l'écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ;
son visage devint brillant comme le soleil,
et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie,

qui s'entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus :
" Seigneur, il est bon que nous soyons ici !
Si tu le veux,
je vais dresser ici trois tentes
,
une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. "
Il parlait encore,
lorsqu'une nuée lumineuse les couvrit de son ombre,
et voici que, de la nuée, une voix disait :
" Celui-ci est mon Fils bien-aimé,
en qui je trouve ma joie :
écoutez-le ! "
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre
et furent saisis d'une grande crainte.
Jésus s'approcha, les toucha et leur dit :
" Relevez-vous et soyez sans crainte ! "
Levant les yeux,
ils ne virent plus personne,
sinon lui, Jésus, seul.
En descendant de la montagne,
Jésus leur donna cet ordre :
" Ne parlez de cette vision à personne,
avant que le Fils de l'homme
soit ressuscité d'entre les morts. "

 

Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean. Alors Jésus a des chouchous ? Oui. Il sait combien ces apôtres lui sont attachés et combien ils seront perturbés par son arrestation et sa mise à mort. Ils seront aussi témoins de l'Agonie, cette crise d'angoisse terrible que Jésus a connu devant les horreurs qui vont suivre. Alors, Il les prend à part pour que ces instants merveilleux vécus ensemble, les réconfortent, leur redonnent courage et espérance.

Il devient resplendissant, la gloire de sa divinité apparaît en plein jour. Et Moise et Élie s'entretiennent avec lui et lui rendent témoignage. Tous deux résument et symbolisent toute l'Alliance de Dieu avec son Peuple : Par Moïse Dieu a fait sortir les juifs de l'esclavage, dans le désert il les a formés, leur a enseigné ce qu'il faut faire, les a conduits jusqu'à la Terre promise. Par Élie et tous les prophètes, Il les a instruits, guidés, corrigés. Etre là avec eux trois, dans la lumière de Dieu c'est vraiment un moment merveilleux que Pierre voudrait prolonger. Une nuée, signe de la présence de Dieu les couvre et, comme au baptême de Jésus, la voix du Père proclame : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le ! "

Quelle expérience merveilleuse et bouleversante ont vécue ces apôtres ! Bien des années plus tard, Pierre y fera allusion : Il assure que sa foi en Jésus n'est pas balivernes imaginées, mais il affirme "nous avons été les témoins oculaires de sa gloire, la voix du Père nous l'avons entendue, elle venait du ciel et nous étions avec lui sur la montagne sainte."

Alors, oui, cet homme Jésus qui a vécu en Palestine il y a 2000 ans, c'est vraiment le Fils de Dieu, écoutons-Le.