Mercredi des cendres 2020 - année A - (Mt 5, 17-33)

 


Le mercredi des cendres, c'est le début du carême. Pas drôle le carême, on parle de pénitence, comme si la vie ne nous apportait pas déjà un bon lot de pénitences ! Mais au fait, si on aime la musique, on est bien forcé de faire des gammes ou d'aller aux répétitions de chant. Si on aime le sport, on est bien forcé de s'entrainer pour gagner les compétitions. Si on aime l'alpinisme, on est bien forcé de grimper dur pour arriver au sommet. Mais tout cela ne nous semble pas être des "pénitences" car on pense au but auquel on désire parvenir. Alors le carême, c'est la même chose, cela demande de prendre du temps pour prier, écouter ce que Dieu nous dit dans sa Parole, essayer d'être un peu plus charitable. s'entrainer à vivre davantage avec Jésus. Alors, le carême, ce n'est pas une série de pénitences, si on regarde le but, c'est arriver à la joie de Pâques, la joie de vivre avec Jésus toujours vivant qui nous comble de son amour.
Et que nous dit l'évangile de ce jour ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (6, 1-6 ; 16-18)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
" Ce que vous faites pour devenir des justes,
évitez de l'accomplir devant les hommes
pour vous faire remarquer.
Sinon, il n'y a pas de récompense pour vous
auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l'aumône,
ne fais pas sonner la trompette devant toi,
comme les hypocrites qui se donnent en spectacle

dans les synagogues et dans les rues,
pour obtenir la gloire qui vient des hommes.
Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l'aumône,
que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ;
ton Père qui voit dans le secret
te le rendra.
Et quand vous priez,
ne soyez pas comme les hypocrites :
ils aiment à se tenir debout
dans les synagogues et aux carrefours
pour bien se montrer aux hommes
quand ils prient.
Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu pries,
retire-toi dans ta pièce la plus retirée,
ferme la porte,
et prie ton Père qui est présent dans le secret ;

ton Père qui voit dans le secret
te le rendra.
Et quand vous jeûnez,
ne prenez pas un air abattu,
comme les hypocrites :
ils prennent une mine défaite
pour bien montrer aux hommes qu'ils jeûnent.
Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes,
parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes,
mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ;
ton Père qui voit au plus secret
te le rendra. "