Baptême du Seigneur

Evangile selon saint Marc 1, 7-11

En ce temps-là,
Jean le Baptiste proclamait :
" Voici venir derrière moi
celui qui est plus fort que moi ;
je ne suis pas digne de m'abaisser
pour défaire la courroie de ses sandales.
Moi, je vous ai baptisés avec de l'eau ;
lui vous baptisera dans l'Esprit Saint. "
En ces jours-là,
Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée,
et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
Et aussitôt, en remontant de l'eau,
il vit les cieux se déchirer
et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe.
Il y eut une voix venant des cieux :
" Tu es mon Fils bien-aimé ;
en toi, je trouve ma joie.
"

ii
Jésus inaugure son ministère par le baptême. C'est alors que Dieu le Père lui-même, atteste pour la première fois que cet homme, fils du charpentier de Nazareth, est son propre Fils, son Fils bien aimé qui fait toute sa joie.
A notre tour, nous sommes devenus fils de Dieu par le baptême. C'est inouï mais vrai. Alors, comme saint François et avec lui :

Indigents et pécheurs que nous sommes tous,
nous ne sommes pas dignes de te nommer ;
accepte donc, nous t'en prions,
que notre Seigneur Jésus-Christ,
ton Fils bien-aimé en qui tu te complais ,
avec le Saint-Esprit Paraclet,
te rende grâce lui-même pour tout,
comme il te plaît et comme il lui plaît,
lui qui toujours te suffit en tout,
lui par qui tu as tant fait pour nous. Alleluia !

(1ère Règle de saint François 23, 5)

retour au sommaire