TRESOR DE LA PAROLE

3e dimanche de l'Avent

16 décembre 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 3, 10-18)
En ce temps-là, les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! » Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) vinrent aussi pour être baptisés ; ils lui dirent : «Maître, que devons-nous faire ?» Il leur répondit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » Des soldats lui demandèrent à leur tour : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites violence à personne, n’accusez personne à tort ; et contentez-vous de votre solde. » Or le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ. Jean s’adressa alors à tous : «Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas.» Par beaucoup d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

Quoi de neuf ?

Ce qui me surprend dans cette page d'Evangile, c'est qu'à la question "que devons-nous faire ?", Jean ne donne aucune réponse mystico-exaltée, mais uniquement des préceptes que tout un chacun - sans être croyant - peut appliquer :
- partager ses excédents avec les démunis
- être honnête
- ne pas détourner de l'argent
- ne pas mentir
- ne pas être injuste...

Alors pourquoi les gens les gens se demandent-ils s'il n'est pas le Christ, le messie ? ...
Parce que le peuple est en attente.
Et la mission de Jean est justement de préparer les coeurs à cette attente. De faire en sorte que chacun se dise : "où est-il Celui que mon coeur aime ?"

Jean le Baptiste est l'ami de l'Epoux qui prépare sa venue.

et de plus ancien ?

Cette semaine nous vous proposons de prolonger votre méditation avec ce texte de St Jean de Damas
Lui vous baptisera dans l'eau et le feu...

"Le premier baptême fut celui du déluge (cf. Gn 7, 17), pour le retranchement des péchés.
Le second fut le baptême par la mer et la nuée : la nuée était le symbole de l'Esprit, la mer, de l'eau (cf. 1Co 10, 2).
Le troisième fut celui de la loi : quiconque était impur se baignait dans l'eau, lavait ses vêtements et pouvait ainsi rentrer dans le camp (cf. Lv 14, 8).
Le quatrième fut celui de Jean, il servait d'initiation et amenait les baptisés à la conversion, pour qu'ils croient au Christ. Jean opère donc une purification préalable en vue de l('Esprit par le moyen de l'eau.
Le cinquième baptême est celui du Seigneur, celui dont lui-même a été baptisé, pour être pour nous le modèle et l'exemple en notre baptême. Quand à nous, c'est dans le baptême parfait, celui du Seigneur, celui qui a lieu par l'eau et par l'Esprit, que nous sommes baptisés. On dit par ailleurs du Christ qu'il baptise par le feu ; en effet, il a répandu la grâce de l'Esprit sur les saints Apôtres sous le forme de langues de feu (Ac 2, 3) ; c'est le Seigneur lui-même qui dit : "Jean a baptisé avec de l'eau, mais vous, c'est dans l'Esprit et le feu que vous serez baptisés sous peu de jours" (Ac 1, 5).
Le sixième baptême est celui, réellement douloureux, qui a lieu par le repentir et par les larmes.
Le septième est le baptême par le sang et le martyre, celui dont se fit baptiser pour nous le Christ lui-même."

St JEAN de DAMAS (VIIe-VIIIe s.)
retour au sommaire