TRESOR DE LA PAROLE
4e dimanche de Pâques

12 mai 2019

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là,
Jésus déclara :
« Mes brebis écoutent ma voix ;
moi, je les connais,
et elles me suivent.
Je leur donne la vie éternelle :
jamais elles ne périront,
et personne ne les arrachera de ma main.
Mon Père, qui me les a données,
est plus grand que tout,
et personne ne peut les arracher de la main du Père.
Le Père et moi,
nous sommes UN. »

Quoi de neuf ?

Voici un petit texte qui me laisse perplexe : comment des brebis peuvent-elles tenir dans une main ? et de quelle main s'agit-il ? de Jésus ? du Père ? "Le Père et moi, nous sommes UN."

En tous cas, ces brebis dans la main reçoivent en plus, la "vie éternelle".
Ecouter sa voix, le suivre, être dans sa main, avoir la vie éternelle...

Voilà de quoi méditer et donner à vivre pour cette semaine !

Cette semaine nous vous proposons de prolonger votre méditation avec ce texte de St Grégoire le Grand

et de plus ancien ?

Les brebis du bon Pasteur trouvent donc un pâturage parce que tout homme qui le suit avec un cœur simple est nourri dans la pâture des prairies intérieures. Et quel est le pâturage de ces brebis-là, sinon les joies éternelles d'un paradis toujours vert ? Car le pâturage des élus, c'est le visage de Dieu, toujours présent : puisqu'on le regarde sans interruption, l'âme se rassasie sans fin de l'aliment de vie.

Recherchons donc, frères très chers, ce pâturage où nous trouverons notre joie au cœur de la fête célébrée par tant de nos concitoyens. Que leur allégresse nous y invite.
Réchauffons nos cœurs, mes frères, que notre foi se ranime envers ce qu'elle croit, que nos désirs s'enflamment pour les biens célestes : c'est déjà partir à leur rencontre que de les aimer.

retour au sommaire