TRESOR DE LA PAROLE

dimanche de la Pentecôte

9 juin 2019

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 14, 15-16.23b-26)
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements. Moi, je prierai le Père, t il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure.
Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles.Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ;mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »

Quoi de neuf ?

A lire les différents textes de la messe de ce jour, on peut être perdu. La Pentecôte, c'est quoi ? et c'est quand ?
Car dans les Actes, Luc nous dit que 50 jours après Pâques les disciples reçoivent l'Esprit avec fracas : un bruit pareil à un coup de vent... et des langues de feu... des langues qui doivent brûler les leurs, car les voilà alors tous à se mettre à parler et à proclamer les merveillles de Dieu. On ne les arrête plus !
Chez Jean, c'est plus discret et retenu : la paix et la joie les envahissent. Les voilà désormais envoyés pour remettre les péchés.

Alors qu'en est-il ? Ces récits qui semblent contradictoires, nous disent une chose. L'Esprit ne se reçoit pas une fois pour toute. C'est un don à accueillir, qui emplit de force et de paix, de joie en vue du service de tous.
Il est aussi profondément lié à l'expérience de Jésus mort et ressuscité, présent dans nos vies.
Le don de l'Esprit s'enracine dans la croix, dans le Vivant qui vient à notre rencontre alors que nous sommes enfermés dans la peur.

et de plus ancien ?

Cette semaine nous vous proposons de prolonger votre méditation avec ce texte de la Tradition de l'Eglise, la "Séquence du Saint Esprit"
Viens, Esprit Saint, en nos cœurs
et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.

Viens en nous, père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes,
adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos ;
dans la fièvre, la fraîcheur ;
dans les pleurs, le réconfort.

Ô lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime
le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine,
il n’est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride,
guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide,
réchauffe ce qui est froid,
rends droit ce qui est faussé.

À tous ceux qui ont la foi
et qui en toi se confient
donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu,
donne le salut final,
donne la joie éternelle. Amen

Retour au sommaire