TRESOR DE LA PAROLE

31e dimanche du Temps ordinaire

3 novembre 2019

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 19, 1-10)
En ce temps-là,entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit :
« Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »
Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient :
« Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. »
Zachée, debout, s’adressa au Seigneur :
« Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. »
Alors Jésus dit à son sujet :
« Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Quoi de neuf ?

La semaine passée, il fallait se laisser saisir par Dieu pour qu'il nous élève ("qui s'abaisse sera élevé" - Lc 18. 14).
C'est ce qui se passe avec Zachée : il est monté dans un arbre, il doit en descendre pour rencontrer et accueillir Jésus chez lui.
Cette visite de Jésus en sa demeure va lui permettre de faire la vérité en lui même. Il est "voleur, injuste, adultère, ne jeûne pas, ne verse pas la dîme"... (cf. Lc 18. 11-12) peut-être. En tous cas l'argent tient sûrement une grande place dans sa vie. Le voilà prêt maintenant à se défaire de ses liens, pour s'ouvrir aux autres : "si j'ai fait du tort à quelqu'un"... (Lc 19. 8)

Ce chemin d'abaissement est loué par Jésus qui l'élève : il qualifie Zachée de Fils d'Abraham.
Le voilà réintégré dans la Communauté.

et de plus ancien ?

Cette semaine nous vous proposons de prolonger votre méditation avec ce texte de Bède le Vénérable (672/673-735)

Zachée est appelé enfant d'Abraham, non parce qu'il est né de sa race , mais parce qu'il a été l'imitateur de sa foi, et qu'il a renoncé à ses biens pour les distribuer aux pauvres, de même qu'Abraham avait quitté son pays et la maison de son père. Notre-Seigneur dit: « Il est aussi enfant d'Abraham », pour nous apprendre que ce ne sont pas seulement ceux qui ont vécu dans la sainteté, mais ceux qui renoncent à leur vie injuste qui sont enfants de la promesse.

Dans le sens figuré, Zachée, qui veut dire justifié, représente le peuple des Gentils qui a embrassé la foi. Il était comme amoindri et rapetissé par les préoccupations de la terre, mais Dieu l'a grandi et sanctifié. Il a désiré voir Jésus qui entre dans Jéricho, lorsqu'il a cherché à participer à la foi que le Sauveur était venu apporter au monde.

retour sommaire