TRESOR DE LA PAROLE

Sainte Trinité

dimanche 16 juin 2019

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 16, 12-15
En ce temps-là,Jésus disait à ses disciples :
« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire,mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité,il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Lui me glorifiera,car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

Quoi de neuf ?

"L'Esprit Saint reprend ce qui vient de moi pour vous l'expliquer..." C'est l'Esprit Saint qui est là pour nous aider à coomprendre ce qu'a fait et dit Jésus. Il est là pour expliquer (Jésus emploie ce verbe trois fois pour que l'on comprenne bien !) pas pour inventer. Cela concerne le passé, le présent et ce qui va venir. Ainsi cet "à venir" qui nous déconcerte, a une explication...

Alors restons attentifs et l'oreille ouverte à ce que nous murmure l'Esprit, messager du Père et du Fils.

C'est ainsi que nous pourrons tenir et persévérer dans la paix.

et de plus ancien ?

Cette semaine nous vous proposons de prolonger votre méditation avec ce texte de Syméon le Nouveau Théologien (+ 1022)
La clé de la connaissance n'est pas autre chose que la grâce du Saint-Esprit. Elle est donnée par la foi. Par l'illumination, elle produit très réellement la connaissance et même la connaissance plénière. Elle ouvre notre esprit enfermé et obscurci, souvent avec des paraboles et des figures, mais aussi avec des affirmations plus claires.

Faites donc bien attention au sens spirituel de la parole. Si la clé n'est pas bonne, la porte ne s'ouvre pas. Car, dit le Bon Pasteur, c'est à lui que le portier ouvre (Jn 10,3). Mais si la porte ne s'ouvre pas, personne n'entre dans la maison du Père, car le Christ a dit : Personne ne va vers le Père sans passer par moi (Jn 14,6).

Or, c'est l'Esprit Saint qui, le premier, ouvre notre esprit et nous enseigne ce qui concerne le Père et le Fils. Le Christ nous dit cela aussi : Quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur, et il vous guidera vers la vérité tout entière (cf. Jn 15,26; 16,13). Vous voyez comment, par l'Esprit ou plutôt dans l'Esprit, le Père et le Fils, inséparablement, se font connaître. Et Jésus dit encore: Si je ne m'en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous; mais lorsqu'il viendra, lui, il vous rappellera toute chose (Jn 16,7). Et encore: Si vous m'aimez, vous resterez fidèles à mes commandements. Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur, qui sera toujours avec vous: c'est l'Esprit de vérité (cf. Jn 14,15-17).

Si l'on appelle le Saint-Esprit une clé, c'est parce que, par lui et en lui d'abord, nous avons l'esprit éclairé. Une fois purifiés, nous sommes illuminés par la lumière de la connaissance. Nous sommes baptisés d'en haut, nous recevons une nouvelle naissance et devenons enfants de Dieu, comme dit saint Paul : L'Esprit Saint intervient pour nous par des cris inexprimables (Rm 8,26), et encore : Dieu a envoyé en nos coeurs son Esprit qui crie: Abba, Père (cf. Ga 4,6)!

C'est donc lui, l'Esprit, qui nous montre la porte, cette porte qui est lumière. Et cette porte nous enseigne que l'habitant de la maison est, lui aussi, lumière inaccessible (cf. 1 Tm 6,16).

retour sommaire