Approchez-vous donc, âme consacrée.

Portée par votre amour,

approchez-vous de Jésus couvert de blessures,

de Jésus couronné d’épines

de Jésus cloué au gibet de la croix

et avec l’apôtre saint Thomas,

ne regardez pas seulement en ses mains

la trace des clous,

mettez non seulement votre doigt dans les trous

faits par les clous

et votre main dans son côté,

mais par la porte ouverte dans ce côté

pénétrez entièrement jusqu’à son cœur,

et là transformée en Lui

par l’ardeur de votre amour

pour le Divin crucifié,

attachée à sa croix

par les clous de la divine crainte,

transpercée de part en part

du glaive d’une intime compassion,

n’attendez de consolation

de nul autre,

ne cherchez rien d’autre,

ne désirez rien d’autre

que de pouvoir vous aussi

mourir en croix avec Jésus- Christ.

Vous vous écrirez avec l’apôtre :

J’ai été cloué à la croix avec le Christ.

Ce n’est déjà plus moi qui vis,

c’est le Christ qui vit en moi.

Saint Bonaventure, de la Vie Parfaite

Stigmatisation de François
" l'amour réciproque "
Gravure du XVIIe s.

 

retour au sommaire

 

 

 

Qui est saint Bonaventure ?