Cantique

" O douce main de Dieu, vous encouragez mon cœur.
Vous faites que je me ris des souffrances.
Il me semble que Dieu joue à la balle avec moi,
Plus il frappe fort, plus je monte haut !

Je l'avoue, Dieu me rabote bien !
Il me taille, il me coupe, mais je l'endure volontiers.
Veux-tu savoir pourquoi ? J'estime
Que Dieu sculpte un ange en moi.

Souvent je suis abandonnée sous la Croix dans la peine,
Alors je me dis : voilà que Dieu se réjouit ;
il fait comme un chasseur qui poursuit son gibier,
Ne se laissant point voir, ne s'arrêtant pas.

Je suis comme un jeune arbre dans le jardin
Dieu même est le jardinier et m'incline vers lui !
Il nettoie et taille mes branches
Afin que je porte plus de fruits et que je monte plus haut.

Donc je suis très contente dans mes peines ;
Que Satan m'appelle et le monde !
Je les laisse appeler et n'écoute point !
Ainsi je finirai par entrer au ciel !

Parfois je me dis, fleur à peine éclose :
Veux-tu déjà te faner ? C'est trop tôt !
Je m'attriste, puis je songe :
Les feuilles seules tombent, le semence lève.

Je ne crains aucune souffrance, si grande soit-elle,
Pourvu que la main de Dieu y soit
[...]"

Sainte Marie Crescence Höss
Retour au sommaire